Chemins Initiatiques

Forum d'une Loge Libre
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» je mets le forum en sommeil
Ven 18 Avr - 15:18 par Florence

» Le maçon est-il à la fois fier et humble?
Mar 11 Fév - 1:31 par Tao

» le breuvage d'amertume.
Dim 2 Fév - 17:05 par Bon Feu

» Scandales maçonniques
Dim 19 Jan - 5:19 par Bon Feu

» Présentation
Dim 19 Jan - 5:04 par Bon Feu

» le rituel de l'ombre
Sam 14 Déc - 16:06 par Bon Feu

» article sur la vision guénonienne de l'initiation
Sam 7 Déc - 18:28 par lucien

» voute etoilee
Mer 20 Nov - 12:54 par Bon Feu

» une bonne nouvelle
Dim 17 Nov - 7:45 par Bon Feu

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
à lire

Partagez | 
 

 Le Rite Ecossais Ancien et Accepté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le Rite Ecossais Ancien et Accepté   Mer 2 Sep - 14:01

Je vous prie de trouver ci-joint un texte intéressant concernant notre très riche rite REAA (provenance : Site de la GLTSO). Je pense poster d'autres textes au fil du temps car il y a beaucoup de choses à dire sur sa structure et son contenu.

LE RITE ECOSSAIS ANCIEN ET ACCEPTE
à la G.L.T.S.O.


Le Rite Ecossais Ancien et Accepté propose dans le cadre d'un Rituel, harmonisé par le Convent International de Lausanne en septembre 1875, l'institution d'un principe créateur appelé LE GRAND ARCHITECTE DE L'UNIVERS.

Sur un plan général, un grand auteur maçonnique Claude GUERILLOT n'hésite pas à dire, que la Rose Maçonnique Française est née d'une greffe sur l'églantier anglais. Ce qui nous autorise à penser, que nous sommes parmi les jardiniers de cette Rose.

C'est à CHARLESTON, en Caroline su Sud, que le Rite Ecossais Ancien et Accepté est né. Les premiers Rituels ont été élaborés en France et codifiés dans leur forme actuelle au Convent de Lausanne.

Se déclarant ouvert à toutes les tendances philosophiques et religieuses, ce Rite offre à chacun les conditions de réception et d'initiation qui ne heurtent aucunes convictions.

Le bassin méditerranéen, berceau de l'ésotérisme occidental, a été fortement influencé par les traditions orientales, qu'elles viennent de Judée, de Perse ou d'Egypte.

Les Pythagoriciens, Platon et les Pères de l'Eglise ont alternativement glorifié les facultés volitives contenues dans une expression rituellique riche en symboles, mythes et légendes.

Dominer la pesanteur matérialiste, transformer sa vision des choses, assurer un progrès spirituel, et se situer dans un principe transcendant infini, pour mieux comprendre et mieux se connaître. Tels sont quelques uns des buts que se donne le R.E.A.et A.

Il appartient à chacun de meubler, dans la mesure de ses moyens et de connaissances, l'espace de Liberté offert à sa réflexion. La Tolérance et la juste mesure de la loi des contraires permettent à chacun d'assumer un travail initiatique allié à la force de la joie spirituelle susceptible d'assurer sérénité et harmonie.

Dans une exigence de spiritualité, et une volonté d'humanisme, le Rite Ecossais Ancien et Accepté admet la légitimité d'interprétation de ce qui paraît dissemblable, et représente une rupture essentielle avec un étroit conformisme et une orthodoxie dogmatique souvent trop pesante.

Le Rite Ecossais Ancien et Accepté représente un ordre de valeurs, une méthode spirituelle. Il invite à méditer sur notre propre finitude et l'infini auquel nous aspirons.

Dans le texte des sarcophages, environ 2000 ans avant notre ère, l'Egyptien disait :
La Connaissance de la Cause Primordiale comporte différents Etapes :
- Dans la première on écoute et on essaie de croire.
- Dans la deuxième on sent et on a envie de suivre.
- Dans la troisième on voit et on connaît.
- Dans la quatrième on s'unit à l'origine.

Le Rite Ecossais Ancien et Accepté s'inspire aussi bien des textes bibliques que de l'hermétisme et des emprunts égyptiens.

La frontière qu'il s'efforce de tracer entre le sacré et le profane repose sur trois prolégomènes essentiels.
Il y a d'abord le théisme et spécialement le monothéisme issu des Ecritures.
Pour ceux qui font ce choix, LE GRAND ARCHITECTE DE L'UNIVERS s'identifie sans problème au Dieu créateur, esprit éternel qui a fait l'homme à son image, et organisé l'univers pour l'héberger. Dieu a consenti à l'Homme sa révélation.
Une deuxième interprétation se situe dans le déisme de philosophes. Chacun imaginant sa propre solution pour polir sa théodicée personnelle. On peut considérer qu'on rejoint là, les pensées de SPINOZA, LOCKE, ou encore LEIBNIZ.
Enfin une troisième interprétation est liée à la théorie du BIG-BANG, chère aux astrophysiciens.
Il s'agit alors de supputer les explications possibles sur les origines de l'univers. C'est une forme de GNOSTICISME, vu sous l'angle de la théorie du doute.
Au-delà de toute signification possible, le Rite Ecossais Ancien et Accepté s'engage dans un travail initiatique qui prépare les hommes à se construire un destin avec une exigence de spiritualité et de volonté humaniste. Le Rite Ecossais Ancien et Accepté, dans la richesse de ses expressions ritueliques et symboliques aspire à une conscience collective d'une Humanité où l'Amour et la Fraternité soit en mesure de faire régner la paix parmi les Hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Rite Ecossais Ancien et Accepté   Mer 2 Sep - 21:43

Ci-après, un "copié-collé" extrait du site de la Grande Loge Féminine de France : http://www.glff.org/internet/fr/rites.htm

Citation :

La Grande Loge Féminine de France propose une diversité de rites pour respecter la diversité des cultures et des croyances de ses membres.
En souvenir de ses origines, elle a cependant conservé le Rite d'Adoption, pratiqué par la seule loge Cosmos, qui est gardienne de cette tradition.


Le Rite Ecossais Ancien et Accepté

Le Rite Ecossais Ancien et Accepté, rite maçonnique le plus pratiqué dans le monde, est un rite en 33 degrés qui, après avoir intégré la tradition des constructeurs a été enrichi d'autres apports traditionnels, notamment ceux de la Chevalerie. Il s'est progressivement organisé au cours du 18ème siècle, sous l'influence primordiale des Maçons français et c'est en 1801, aux Etats Unis, à Charleston qu'a été rendue officielle sa structure définitive.
Sa devise "Ordo ab Chao" signifie qu'un principe d'ordre organise le chaos initial. Le Rite Ecossais Ancien et Accepté s'inscrit dans la tradition judéo-chrétienne à laquelle il emprunte ses récits légendaires et la plupart de ses symboles. Cependant, conciliant l'existence d'un principe créateur avec le respect de la liberté de conscience et rejetant toute formulation dogmatique, il a pour vocation de rassembler des hommes et des femmes venant de toutes traditions.


Le Rite Ecossais Ancien et Accepté est le Rite fondateur de la Grande Loge Féminine de France qui en pratique les trois premiers degrés.
Ses deux caractéristiques principales sont d'être un rite :

• Initiatique, car il met graduellement ses membres sur la voie de la réalisation spirituelle, grâce à un travail intérieur et collectif effectué à l'aide de symboles et de rituels qui constituent les moyens d'accès au contenu initiatique du rite.

• Traditionnel, car il se réfère à toutes les sources initiatiques ancestrales et universelles qui, sous forme de mythes et de symboles, maintiennent vivante la chaîne initiatique, support du cheminement vers la Connaissance.


En 1875, le Convent de Lausanne, réunissant les hauts responsables de l'Ordre venus du monde entier, a proclamé les grands principes du Rite Ecossais Ancien et Accepté qui sont toujours en vigueur aujourd'hui, à la Grande Loge Féminine de France :
"La Franc-maçonnerie proclame, comme elle l'a proclamé dès son origine, l'existence d'un principe créateur, sous le nom de Grand Architecte de l'Univers.
Elle n'impose aucune limite à la recherche de la vérité, et c'est pour garantir cette liberté qu'elle exige de tous la tolérance.
La Franc-maçonnerie est donc ouverte aux hommes de toute nationalité, de toute race, de toute croyance.
Elle interdit dans les Ateliers toute discussion politique et religieuse ; elle accueille tout profane, quelles que soient ses opinions en politique et en religion, dont elle n'a pas à se préoccuper, pourvu qu'il soit libre et de bonnes mœurs.
La Franc-maçonnerie a pour but de lutter contre l'ignorance sous toutes ses formes ; c'est une école mutuelle dont le programme se résume ainsi : obéir aux lois de son pays, vivre selon l'honneur, pratiquer la justice, aimer son semblable, travailler sans relâche au bonheur de l'humanité et poursuivre son émancipation progressive et pacifique."


Revenir en haut Aller en bas
Luc
Invité



MessageSujet: Le Rite Ecossais Ancien et Accepté   Dim 25 Oct - 12:05

Bonjour,
il existe une forte ambiguité lorsqu'on parle du REAA.
Initialement il s'agit exclusivement des degrés de perfection mis en forme à Charleston (pour faire court!). Les 3 degrés du REAA des Loges "Bleue" n'étaient pas concernés et d'ailleurs n'existaient pas.
Par la suite, aprés 1810 semble-t-il, le Suprême Conseil de France a créé des rituels pour les degrés d'Apprenti, Compagnon et Maître, en s'inspirant de divers rituels existant. Ces rituels des 3 degrés subirent de fortes modifications jusqu'à des dates proches puisqu'en 1954 la GLDF remit la Bible sur l'autel des Serments!
Lorsqu'on affirme que le REAA est le plus pratiqué dans le monde, il s'agit exclusivement des degrés de Perfection (4 au 33). Peu de Loges "Bleues" pratiquent le REAA en dehors de la France et de quelques pays francophones.
Le Convent de Lausanne qui réunissait des Suprêmes Conseils (mais pas tous puisqu'un seul était accepté par pays) ne concernait que les degrés de Perfection.
En France actuellement, il existe plus de 5 Suprêmes Conseils se considérant chacun comme seul dépositaire et "gardien" du REAA.
Ceci dit, la déclaration citée du Convent de Lausanne reste une référence car elle est habituellement acceptée par toute Loge Bleue pratiquant les 3 premiers degrés du REAA.
En souhaitant prospérité à cette Loge Libre et à ce forum.
Bien amicalement
Luc
Revenir en haut Aller en bas
Jean Serlun

avatar

Nombre de messages : 424
Age : 62
Localisation : Tours
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Le Rite Ecossais Ancien et Accepté   Dim 25 Oct - 21:56

Je considère le R.E.A.A. comme un hôte de qualité pour la Tradition dans sa quête de pérennité à travers le temps et l'espace.

C'est ainsi qu'il a reçu ce qui pouvait être préservé du chritianisme médiéval, de l'hermétisme, du judaïsme et, de façon plus lointaine, du celtisme et de la tradition égyptienne.... et d'autres encore au-delà dans les temps dont la mémoire est effacée.

A mon sens, il tient plus des "Anciens" que des "Modernes" et moins de la philosophie dite "des lumières" que de l'Alchimie telle qu'elle fut maintenue vaille que vaille entre le XVème et le XVIIIème siècle.

N'oublions cependant jamais qu'il appartient à la maçonnerie spéculative qui, comme telle, ne peut transmettre qu'une initiation virtuelle, réduite par rapport à l'opérativité de l'initiation véritable.

Ce qui a été perdu par la maçonnerie moderne pourra-t'il jamais être retrouvé ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Rite Ecossais Ancien et Accepté   Ven 27 Nov - 18:59

Est-on sûrs que quelque chose ait été perdu?

Ne s'agit-il pas plutôt de choses sur lesquelles les maçons (de tous rites) ont perdu l'habitude de travailler?

Ainsi de l'Art de Mémoire (voir le sujet "Lecture maçonnique d'un texte de l'évangile de Luc"). Ainsi de l'Art du Trait ou de celui de "blasonner" (ou langue des oiseaux, cabale hermétique, stéganographie...).
Revenir en haut Aller en bas
Jean Serlun

avatar

Nombre de messages : 424
Age : 62
Localisation : Tours
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Le Rite Ecossais Ancien et Accepté   Dim 29 Nov - 0:33

Ce qui a été perdu constitue l'âme même de la maçonnerie opérative : Et j'entends le mot "opératif" comme une démarche initiatique qui opère une transformation de l'individu dans le sens d'un retour progressif à l'état primordial, par un nombre indéfini de degrés réels, et non par un nombre limité de degrés symboliques.

Pour cela, il y a trois nécessités :
- le travail rituelique qui porte en soi un enseignement supra rationnel, avec ou sens guide spirituel,
- la méditation qui permet la connaissance intérieure,
- et surtout l'invocation du Nom qui projette l'individu au-delà de son état actuel.

Or, si cela a été (peut-être) en parti perdu en Occident (il reste le travail rituélique), il faut savoir que cela existe toujours en Orient dans des contextes traditionnels à la fois proches et différents. Prenons simplement l'exemple du soufisme dans l'Islam.
Revenir en haut Aller en bas
leloviret



Nombre de messages : 113
Age : 77
Localisation : tours
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Le Rite Ecossais Ancien et Accepté   Mer 10 Fév - 0:52

on passe souvent trop vite sur la notion de "PRINCIPE CREATEUR " .Chacun s'en réclame mais ....
Ce principe même est remis en question dans certaines obédiences (qui n'en ont même pas conscience ) sous prétexte de tolérance ... Question

Une longue méditation s'impose ..
Mais c'est juste mon avis
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Rite Ecossais Ancien et Accepté   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Rite Ecossais Ancien et Accepté
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sur l`exorcisme et le livre - The Rite de Matt Baglio
» nérite et ?? -Naticarius hebraeus
» Le pere Verlinde s'exprime sur le film:Le Rite
» Le rite
» Mérite du 1er rang

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chemins Initiatiques :: Le coin des discussions :: à la porte du Temple-
Sauter vers: