Chemins Initiatiques

Forum d'une Loge Libre
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» je mets le forum en sommeil
Ven 18 Avr - 15:18 par Florence

» Le maçon est-il à la fois fier et humble?
Mar 11 Fév - 1:31 par Tao

» le breuvage d'amertume.
Dim 2 Fév - 17:05 par Bon Feu

» Scandales maçonniques
Dim 19 Jan - 5:19 par Bon Feu

» Présentation
Dim 19 Jan - 5:04 par Bon Feu

» le rituel de l'ombre
Sam 14 Déc - 16:06 par Bon Feu

» article sur la vision guénonienne de l'initiation
Sam 7 Déc - 18:28 par lucien

» voute etoilee
Mer 20 Nov - 12:54 par Bon Feu

» une bonne nouvelle
Dim 17 Nov - 7:45 par Bon Feu

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
à lire

Partagez | 
 

 Sur les Rose-Croix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Sur les Rose-Croix   Mer 23 Sep - 19:28

Nous souhaitons faire partager un texte écrit par Fulcanelli que nous avons pu lire dans l’ouvrage « A la suite de René Guénon… », écrit par Jean Reyor aux Editions Traditionnelles, dans le chapitre intitulé « Les Rose-Croix et l’Eglise intérieure ».

« Saint Pierre détient les clefs du Paradis, bien qu’une seule suffise à assurer l’accès au céleste séjour. Mais la clef première se dédouble et ces deux symboles entrecroisés, l’un d’argent, l’autre d’or, constituent, avec trirègne, les armes du souverain pontife, héritier du trône de Pierre. La croix du fils de l’Homme reflétée dans les clefs de l’Apôtre, révèle aux hommes de bonne volonté les arcanes de la Science universelle et les trésors de l’at hermétique. Elle seule permet à celui qui en possède le sens d’ouvrir la porte du jardin clos des Hespérides et de cueillir, sans crainte pour son salut, la Rose de l’Adeptat.



En effet « la prétendue Confrérie de la Rose-Croix, dit encore Fulcanelli, n’a jamais eu d’existence sociale. Les Adeptes porteurs du titre sont seulement frères par la connaissance et le succès de leurs travaux. Aucun serment ne les engage, aucun statut ne les lie entre eux, aucune règle autre que la discipline hermétique librement acceptée, volontairement observée, n’influence leur libre arbitre…Les Rose-Croix ne se connaissaient point ; ils n’avaient ni lieu de réunion, ni siège social, ni temple, ni rituel, ni marque extérieure de reconnaissance. Ils ne versaient pas de cotisations et n’auraient jamais accepté le titre, donné à certains frères, de chevaliers de l’estomac : les banquets leur étaient inconnus. Ils furent et sont encore des isolés, travailleurs dispersés dans le monde, chercheurs « cosmopolites » selon la plus étroite acception du terme…Certes, quelques maîtres ont pu grouper autour d’eux de jeunes aspirants, accepter la mission de les conseiller, de diriger, d’orienter leurs efforts et former des petits centres initiatiques dont ils étaient l’âme parfois reconnue, souvent mystérieuse. Mais nous certifions, - et de très pertinentes raisons nous permettent de parler ainsi, - qu’il n’y eut jamais, entre les possesseurs du titre, d’autre lien que celui de la vérité scientifique confirmée par l’acquisition de la pierre…

« …En, résumé, les grands auteurs classiques qui ont enseigné, dans leurs ouvrages littéraires ou artistiques, les préceptes de notre philosophie et les arcanes de l’art ; ceux également qui laissèrent des preuves irréfutables de leur maîtrise, tous sont frères de la véritable Rose-Croix. Et c’est à ces savants, célèbrent et inconnus, que s’adresse le traducteur anonyme du livre Le texte d’Alchymie et le Songe Verd, Paris 1695, lorsqu’il dit dans sa Préface : « Comme ce n’est que par la croix que doivent être éprouvés les véritables fidèles, c’est à vous Frères de la vraye Rose-Croix, qui possédez tous les trésors du monde, c’est à vous à qui j’ai recours. Je me soumets entièrement à vos pieux et sages conseils ; je sais qu’ils ne sçauraient être que bon, parce que je sçai combien vous êtes douëz de vertus par-dessus le reste des hommes. Comme vous êtes les dispensateurs de la Science, et que par conséquent je vous dois ce que je sçai, si je puis ceoendant sçavoir quelque chose, je veux (selon l’institution que Dieu a établie dans la nature) que les choses retournent d’où elles sont venues Ad locum, dit l’Ecclésiaste, unde exeunt flumina revertuntur, ut iterum fluant. Tout est à vous, tout vient de vous, tout retournera donc à vous. »

Nous ajouterons simplement que le mot Science dans le texte ne doit pas être pris au sens de la science profane mais bien de la Science sacrée contenue dans la Connaissance.
Enfin préciser que toutes organisations actuelles rosicruciennes n’ont rien en commun avec les véritables Rose-Croix et on comprendra aisément pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
Jean Serlun

avatar

Nombre de messages : 424
Age : 61
Localisation : Tours
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Sur les Rose-Croix   Jeu 24 Sep - 14:54

Guénon dit par ailleurs que les véritables Rose-Croix se sont réfugiés "en Orient" à partir de 1648 quand les traités de Westphalie ont réellement mis fin à la notion traditionnelle de Chrétienté incarnée par le Saint-Empire.
La porte était donc ouverte à toutes les folies nationalistes qui ont puissamment aidé à l'embrasement du monde dans les siècles qui ont suivi.

On pouvait aussi prévoir la fin de l'initiation opérative et son remplacement par une initiation opérative, ombre de la précédente.

Les questions cruciales sont désormais :
Reste-t'il un lien avec le Centre ?
Reste-t'il encore la possibilité d'une initiation opérative en Occident ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sur les Rose-Croix   Jeu 24 Sep - 16:02

Le symbole de la Croix m'évoque aussi celui du Lauburu (la Croix basque)
Le Lauburu, c'est la Croix en mouvement.. un mouvement impulsé par le centre ?

(Je "préfère" le Lauburu au Svastika. Les formes arrondies du Lauburu m'évoquent le mouvement, alors que les "angles droits" du Svastika m'évoquent l'immobilité..)





Dans l'ésotérisme, comme dans l'hermétisme, on peut constater plusieurs tendances :
- des tendances "optimistes",
- des tendances "pessimistes",
- des tendances "médianes", modérées, réalistes... entre les deux précédentes...

Je ressens souvent un grand pessimisme dans tes réflexions, TCF.*. Jean ? Comme dans les écrits de René Guénon aussi...

Le "ICI et MAINTENANT" n'est pas pire que le "AVANT et AILLEURS" !

Et nous avons même beaucoup plus de chance que les cherchants d'AVANT, car nous bénéficions des connaissances et des expériences qu'ils nous ont léguées !!!
Nous avons aussi beaucoup plus de chance que nombre de cherchants d'AILLEURS, grâce à la liberté d'information dans notre pays !!!

************


Dernière édition par Pierrette le Jeu 22 Avr - 15:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jean Serlun

avatar

Nombre de messages : 424
Age : 61
Localisation : Tours
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Sur les Rose-Croix   Jeu 24 Sep - 23:00

Ma très chère soeur Pierrette,

La croix basque a la même origine que le svastika, même si l'on peut préferer ses courbes aux angles droits ... mais ces angles droits sont des équerres et leur signification symbolique ouvre aussi bien des perspectives.

Dans les deux cas de figure, ce qui est terrible, c'est que les forces du Mal aient réussi - tout au moins en Occident - à transformer l'un des plus anciens symboles bénéfiques de l'histoire - et même de la préhistoire - humaine en un objet de honte et de réprobation. Cela montre que la contre initiation remporte parfois de bien sombres victoires.

Par ailleurs, je te dirai que je ne suis aucunement pessimiste.

Simplement, la doctrine traditionnelle des cycles suppose que le monde involue vers le plus grand éloignement du Principe avant que n'arrive une nouvelle humanité et un nouvel age d'or. L'avenir sera donc radieux mais il faudra en passer par le pire.

Je crains que nous n'ayons perdu davantage d'expériences et de connaissances que nous n'en avons acquises au fil des ruptures multiples qui caractérisent l'age moderne.
Un exemple : que de traditions médicinales naturelles ont dû céder la place à l'orgueilleuse médecine chimique des docteurs Knock de l'Occident mercantile !

Quant à nos libertés, leur fragilité est extrême : as-tu remarqué combien il était facile de nous manipuler en mettant trois fois par jour à la une des journaux télévisés depuis trois mois la peur de la grippe A ? Libres, peut-être ? A condition d'avoir les moyens d'une information alternative.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sur les Rose-Croix   Jeu 24 Sep - 23:32

Internet nous offre aujourd'hui des moyens d'information alternative

Je te sens tout de même très critique, voire injuste, par rapport à notre époque ?
J'apprécie la médecine "chimique" d'aujourd'hui qui m'offre des rémèdes efficaces (notamment des antalgiques)

Comme dans de nombreux domaines, à chacun de veiller à ne pas se laisser entraîner à la sur-consommation, aux excès.

Citation :

(...)
L'avenir sera donc radieux mais il faudra en passer par le pire.
(..)



Je trouve cette croyance très pessimiste.
Qu'est-ce que "le pire" ???
La "crucifixion" de l'humanité ??? (symbolique)

****************

Alors, pour toi, l'âge d'or, se situerait soit dans le passé, soit dans l'avenir ???

Chaque civilisation a ses forces et ses faiblesses.
Nos civilisations dites "occidentales" sont perfectibles, c'est certain, mais elles représentent quand même d'immenses progrès par rapport aux civilisations antérieures, et dans de nombreux domaines.
Déjà par les choix de vie qui sont offerts à chacun et à chacune !!!
(Avant, les individus n'avaient pas tant de choix de vie que maintenant !)

Toujours cette nostalgie guénonienne de "l'AVANT et de l'AILLEURS" ????
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sur les Rose-Croix   Jeu 24 Sep - 23:45

Jean Serlun a écrit:

(...)
Simplement, la doctrine traditionnelle des cycles suppose que le monde involue vers le plus grand éloignement du Principe avant que n'arrive une nouvelle humanité et un nouvel age d'or. L'avenir sera donc radieux mais il faudra en passer par le pire.
(..)

"La doctrine traditionnelle"... quelle est-elle ? Qui la connaît ???
Des doctrines traditionnelles sont arrivées jusqu'à nous... oui...
Il n'y a pas UNE doctrine véridique, authentique... les doctrines ont été créées par des êtres humains... pas par des dieux...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sur les Rose-Croix   Jeu 24 Sep - 23:55

Oui, c'est dommage que le Svastika soit devenu tabou en France à cause de la croix gammée utilisée par les nazis...
Le Lauburu basque va peut-être contribuer à sa réhabilitation ?

ça m'agace quand certains mouvements s'approprient des symboles universels !!!
C'est comme l'arc en ciel... j'adore ce symbole.... mais quand je le porte (écharpe, paréo) certain(e)s considèrent que je veux afficher des préférences homosexuelles.
Je n'ai rien contre les homosexuels, mais ils n'ont pas le droit de s'approprier l'arc-en-ciel !!! grrrrrrrrrrrrrrrrrr
Revenir en haut Aller en bas
Puritus



Nombre de messages : 28
Age : 59
Localisation : Province de Québec
Date d'inscription : 22/09/2012

MessageSujet: Re: Sur les Rose-Croix   Dim 23 Sep - 11:10

Le texte initial de notre F:. Laurent est intéressant, bien qu'à mon sens il voile autant qu'il dévoile sur le sujet. Rien que la référence à Fulcanelli est déjà source d'interrogation. Ce pseudonyme semble accepté de bien du monde comme LA référence absolue sur le sujet. A mon sens, ce qu'écrit ce personnage - car il s'agit bien d'un personnage ! - ne reflète que son idée liée aux connaissances de son temps. En effet, fin XIXième, début XXième, les mouvements rosicruciens étaient légions et tous souhaitaient être reconnus comme LE seul dépositaire de la r+c historique. On sait aujourd'hui qu'il n'en est rien, mais que certains courants rosicruciens remontent néanmoins assez loin et sont issus de l'élan donné par les premiers r+c, suite à la collaboration de quelques rares hermétistes. Ces premiers "groupuscules" modernes travaillèrent toujours fort discrètement sans se préoccuper de la "mode" du rosicrucianisme, telle qu'elle fut connue par la suite dans les années 70 à 90. On peut donc dire que l'esprit de la r+c est toujours actif, bien que fort discret, contrairement à ce qu'il pourrait sembler. Quant à la migration des adeptes vers l'orient en son temps, elle ne reflète qu'une symbolique de plus...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sur les Rose-Croix   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sur les Rose-Croix
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» fabienne a quitté la secte ROSE CROIX AMORC
» S.E.T.I. Cénacle de la Rose+croix
» Les Rose+Croix
» Illuminati - définition d`un manuel Rose-Croix
» ROSE CROIX AMORC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chemins Initiatiques :: Club lecture :: vous avez lu-
Sauter vers: