Chemins Initiatiques

Forum d'une Loge Libre
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» je mets le forum en sommeil
Ven 18 Avr - 15:18 par Florence

» Le maçon est-il à la fois fier et humble?
Mar 11 Fév - 1:31 par Tao

» le breuvage d'amertume.
Dim 2 Fév - 17:05 par Bon Feu

» Scandales maçonniques
Dim 19 Jan - 5:19 par Bon Feu

» Présentation
Dim 19 Jan - 5:04 par Bon Feu

» le rituel de l'ombre
Sam 14 Déc - 16:06 par Bon Feu

» article sur la vision guénonienne de l'initiation
Sam 7 Déc - 18:28 par lucien

» voute etoilee
Mer 20 Nov - 12:54 par Bon Feu

» une bonne nouvelle
Dim 17 Nov - 7:45 par Bon Feu

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
à lire

Partagez | 
 

 Le langage sacré

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean Serlun

avatar

Nombre de messages : 424
Age : 62
Localisation : Tours
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Le langage sacré   Dim 11 Oct - 23:01

Dans la mesure où elle est une traduction de la pensée, toute forme d’expression, quelle qu’elle soit, est un symbolisme.
Les mots qui représentent la parole, c’est-à-dire le langage, ne sont en réalité que des symboles, nullement différents dans leur nature foncière des images et des figures.

« Ces deux modes d’expression sont complémentaire l’un de l’autre et d’ailleurs peuvent se combiner puisque l’écriture était primitivement idéographique » (R. Guénon).

La Tradition nous dit que la Langue a pour origine la Connaissance que Dieu donna à l’homme afin qu’il puisse « donner un nom » aux êtres vivants et aux choses de la nature.

Ainsi, originellement, le langage était par définition sacré car, par essence, il était d’origine non humaine. Créé par Dieu, il fut donné aux premiers hommes puis transmis par les générations successives jusqu’à la tour de Babel. Il ne comprenait donc primitivement aucune référence profane.

La distinction entre langue sacrée et langue profane est intervenue plus tard dans le cours de l‘histoire. Les conséquences dont nous éprouvons encore durement les effets, de la « confusion des langues », après l’épisode de la tour de Babel, ne sont le résultat que d’une dégénérescence.
C’est pourquoi l’on distingue les « langues sacrées », constituées de manière symbolique, et les langues profanes qui n’expriment qu’une dimension purement formelle, non analogique, non intuitive, et ne sont donc pas en mesure d’atteindre à l’universalité.

« Toute langue sacrée peut être regardée comme une image, un reflet de la Langue originelle, laquelle est la langue sacrée par excellence ; celle-ci est la « Parole perdue », ou plutôt cachée pour les hommes de « l’age sombre », de même que le Centre suprême est devenu pour eux invisible et inaccessible ». (René Guénon).

Dans ce contexte, quelle est la place de ce que l’on appelle la « langue des oiseaux » ?

C’est la langue qui permet la communication avec les anges ou les états supérieurs de l’être. C’est la langue angélique ou la langue des dieux. Elle s’exprime par des rythmes précis qui sont traduits dans les textes sacrés par une forme poétique versifiée ou bien par la répétition sacrée (dikhr soufi ou mantras hindous) qui a pour fonction la mise en contact ou la communication avec les états supérieurs, « ce qui est d’ailleurs d’une façon générale la raison d’être essentielle et primordiale de tous les rites ».

Pour résumer, le langage est un symbole immédiat de la pure présence du Verbe.
Le monde est un langage divin pour ceux qui savent le comprendre car si la création est l’œuvre du Verbe, elle manifeste son expression, sa « Parole ».

« Si le Verbe est Pensée à l’intérieur et Parole à l’extérieur, et si le monde est l’effet de la Parole divine proférée à l’origine des temps, la nature entière peut être prise comme symbole de la réalité surnaturelle ». (René Guénon).

D'après René Guénon, Symboles de la science sacrée.
D'après René Guénon, Aperçus sur l’initiation
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le langage sacré   Mer 14 Oct - 11:23

Langage et communication....

La communication humaine emprunte de très nombreux "chemins"...

- la parole, le verbe
- la musique
- la gestuelle, le visuel, l'olfactif, et tout ce que l'on appelle aujourd'hui "communication non verbale"
- l'écrit,
- le dessin,
- la sculpture, l'architecture, la construction, (la taille de pierre...)
- les ondes magnétiques ou hertziennes ou autres, le téléphone, la télévision
- le numérique, internet
- etc...

C'est grâce à nos SENS que nous pouvons communiquer, nous relier à notre environnement, aux autres, et pourquoi pas à nous mêmes... (Cinq sens ou un peu plus.... )

Il y a tellement à découvrir !!!
Revenir en haut Aller en bas
lucien



Nombre de messages : 150
Age : 67
Localisation : marbais
Date d'inscription : 11/06/2011

MessageSujet: Re: Le langage sacré   Mar 25 Oct - 13:38

Comme le rappelle Jean notamment en citant Guénon, la parole divine est la langue sacrée par excellence ; l’on se rappelle « Dieu dit, et cela fut » ; l’on peut aussi se référer à l’Evangile de Saint Jean, « Au commencement (in principio en latin), était le Verbe (ou la Parole) …. »…

le Verbe symbolisé par les langues sacrées (hébreu biblique, sanscrit, le chinois « ancien », …)

C’est parce que « Le monde est un langage divin pour ceux qui savent le comprendre » qu’ « il y a tellement à découvrir » mais aussi Tout, la Lumière éternelle.

l’Art de l’architecture, l’Art de la calligraphie, les Arts martiaux, l’Art de … : le langage sacré, divin, est l’Art par excellence ; c’est notamment un des sens profond de l’appellation maçonnique comme Art royal (et même semble-t-il selon Guénon Art sacerdotal en écho des grands mystères auxquels le Maître peut prétendre accéder – ceci demanderait un dépassement du spéculatif pour retrouver l’opératif – bien sûr pris au sens symbolique et spirituel)

L’Arte (pluriel Arti) est, depuis le Moyen Âge, l'ensemble des gestes précis concernant une pratique maîtrisée entre la science théorique et la pratique spontanée (cf wiképédia)

Si nous ne pouvons pas oublier l’Art du tailleur de pierre, nous ne pouvons pas ignorer les arts libéraux généralement réparti en Trivium et Quadrivium.

Le Trivium (= les trois chemins en latin – 1er degré) est en rapport direct avec la langue et son pouvoir ; l’on y distingue la grammaire, la dialectique et la rhétorique.
Le Quadrivium (= les quatre chemins - second degré) se rapporte au « pouvoir » des nombres ; l’on y distingue de l'arithmétique, la musique, la géométrie et l’astronomie.

Les deux vers mnémoniques suivant apportent quelques précisions :
« Gramm loquitur, Dia verba docet, Rhet verba colorat,
Mus canit, Ar numerat, Geo ponderat, Ast colit astra. »
« La Grammaire parle, La dialectique enseigne, la Rhétorique colore les mots,
La Musique chante, l'Arithmétique compte, la Géométrie pèse, l'Astronomie s'occupe des astres. »

On retrouve une répartition symbolique bien connue, se référant aux principes que sont le ciel (3, triangle et en volume la pyramide) et la terre (4, carré et en volume, le cube), répartition qui sert aussi à la répartition des Vertus dont l’importance est bien connue dans la F :. M :. Régulière.

Le lien avec les différents degrés maçonniques, via la taille de la pierre cubique, et la Pierre angulaire est aisée à établir en rapport avec le travail initiatique, tout un Art …

Dans ces données, l’on peut d’ailleurs trouver, éventuellement, moyennant quelques adaptations, des supports symboliques utiles permettant de justifier l’initiation féminine (ce n'est bien entendu qu'un avis).

amitiés
Revenir en haut Aller en bas
kaispuccino

avatar

Nombre de messages : 6
Age : 38
Localisation : Nice
Date d'inscription : 02/10/2012

MessageSujet: Re: Le langage sacré   Mar 2 Oct - 14:42

Wa eç-çâffâti çaffan,
Faz-zâjirâti zajran,
Fat-tâliyâti dhikran…
(« Par ceux qui sont rangés en ordre,
Et qui chassent en repoussant,
Et qui récitent l’invocation…»)
(Qorân, XXXVII, 1-3.)

Il est souvent question, dans diverses traditions, d’un langage mystérieux appelé « langue des oiseaux » : désignation évidemment symbolique, car l’importance même qui est attribuée à la connaissance de ce langage, comme prérogative d’une haute initiation, ne permet pas de la prendre littéralement. C’est ainsi qu’on lit dans le Qorân : « Et Salomon fut l’héritier de David ; et il dit : O hommes ! nous avons été instruit du langage des oiseaux (‘ullimna mantiqat-tayri) et comblé de toutes choses… » (XXVII, 15.)
Revenir en haut Aller en bas
kaispuccino

avatar

Nombre de messages : 6
Age : 38
Localisation : Nice
Date d'inscription : 02/10/2012

MessageSujet: Re: Le langage sacré   Mar 2 Oct - 14:45

Enfin, dans le troisième verset, on voit les anges récitant le dhikr, ce qui, dans l’interprétation la plus habituelle, est considéré comme devant s’entendre de la récitation du Qorân, non pas, bien entendu, du Qorân exprimé en langage humain, mais de son prototype éternel inscrit sur la « table gardée » (el-lawhul mahfûz).
C'est donc une langue spirituelle et non symbolique, c'est une langue effective et imprononçable , en voici une illustration par Ibn Arabi:


Je me rendis un jour, à Cordoue, chez le cadi Abû l-Walîd Ibn Rushd [Averroès]; ayant entendu parler de l'illumination que Dieu m'avait octroyée, il s'était montré surpris et avait émis le souhait de me rencontrer. Mon père, qui était l'un de ses amis, me dépêcha chez lui sous un prétexte quelconque. A cette époque j'étais un jeune garçon sans duvet sur le visage et sans même de moustache. Lorsque je fus introduit, il [Averroès] se leva de sa place, manifesta son affection et sa considération, et m'embrassa. Puis il me dit: " Oui. " A mon tour, je dis: " Oui. " Sa joie s'accrut en voyant que je l'avais compris. Cependant, lorsque je réalisai ce qui avait motivé sa joie, j'ajoutai: " Non. " Il se contracta, perdit ses couleurs, et fus pris d'un doute: " Qu'avez-vous donc trouvé par le dévoilement et l'inspiration divine ? Est-ce identique à ce que nous donne la réflexion spéculative ? " Je répondis: " Oui et non; entre le oui et le non, les esprits prennent leur envol, et les nuques se détachent ! "
Revenir en haut Aller en bas
kaispuccino

avatar

Nombre de messages : 6
Age : 38
Localisation : Nice
Date d'inscription : 02/10/2012

MessageSujet: Re: Le langage sacré   Mar 2 Oct - 14:47

Nous Pouruivons il me semble Tous la langue des oiseaux et le souffre rouge...
Revenir en haut Aller en bas
Greer

avatar

Nombre de messages : 46
Age : 56
Localisation : Champagne Ardenne
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: Le langage sacré   Jeu 4 Oct - 12:14

Peut-être relire Heidegger ( in Essais & conférences, les 3 ou 4 derniers textes) pour considérer, avec les outils mentaux de notre âge philosophique, que c'est peut-être le langage qui est sacré. Le Logos tout entier, par sa fonction éminente de passage, de passeur de l'Etre à l'Etant. Le Logos dit l'Etre, le fait "sortir du pli de l'Etre" pour accéder à l'étant, l'"existence".
Pour moi, ces mots sont restés abscons, abstraits et impénétrables plusieurs 10aines d'années, et se sont éclairés d'un coup. Relire là-dessus le prologue de l'évangile de St Jean, que nous tenons habituellement à la meilleure place. Où se tenait le Logos, dès le commencement, et ce qui fut fait par lui? ...
--> "Log-ique" et Sacré, Verbe et sacré, place de la "langue" dans le rituel... Autant de pistes de pl, ou de réflexions personnelles.
Salutations fraternelles à toutes & tous.
Revenir en haut Aller en bas
Greer

avatar

Nombre de messages : 46
Age : 56
Localisation : Champagne Ardenne
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: Le langage sacré   Jeu 4 Oct - 12:15

PS, j'oubliais : fait "sortir du pli de l'Etre"; c'est litéralement "ex-pliquer"!
Revenir en haut Aller en bas
kaispuccino

avatar

Nombre de messages : 6
Age : 38
Localisation : Nice
Date d'inscription : 02/10/2012

MessageSujet: .   Jeu 4 Oct - 13:10

Pour ma part, le language des oiseaux n'est pas le verbe divin...
Le Language des oiseaux est commun à tout le cosmos dans son ensemble, sauf à lui (le principe divin).

Une précision pour jean Serlun, le Dhikr soufi n'est pas le language des oiseaux, il permet d'y parvenir, mais il doit être combiné à d'autres "pratiques".

Je vous conseil mes frères cet auteur: Abu Bakr Mohammed ben Abd-el-Malik ben Tufayl el-Qaïci dit Ibn Tufail et son ouvrage "le philosophe Autodidacte"

l'ouvrage est symbolique, la langue des oiseaux y est décrite, mais comme une saveur que je n'ai pas gouté, je ne peux qu'imaginer...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le langage sacré   Dim 28 Oct - 1:35

Pour moi, la parole exprime un état, ou bien l'être lorsque l'on est réalisé.
Pourriez-vous me mettre la première phrase de Jean en grec?
Je rapproche cette phrase écrite en grec (car la traduction est approximative) par:
avant qu'Abraham existât, Je Suis
Et:
je le connais et je garde sa parole
Jean 8
Revenir en haut Aller en bas
Greer

avatar

Nombre de messages : 46
Age : 56
Localisation : Champagne Ardenne
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: Le langage sacré   Mer 31 Oct - 18:50

Jn, I,1: En arkhê(i) ên ho logos, kai ho logos ên pros ton theon, kai theos ên ho logos.
2: houtos ên en arkhê(i) pros ton theon. 3: panta di'autoû egeneto, kai khôris autoû egeneto oude hen. Ho gegonen 4: ev autô(i) zôê êv, kai hê zôê êv to phôs tôn anthrôpôn. 5: kai to phôs ev tê(i) skotia(i) phainei, kai hê skotia auto ou katelabev.


Voilà, une transcription des versets 1 à 5; je ne garantis pas l'universalité de mon système. les i entre () ne sont là que pour indiquer le datif, et ne se prononcent évidemment pas (= le iota souscrit du datif).

Il existe des versions juxtalinéaires du NT, c'est peut-être la meilleure façon de goûter au texte quand on n'est pas helléniste. Ces phrases méritent d'être ruminées mot à mot, lentement, à la recherche du SENS de chaque mot. Il me semble qu'aucun mot n'est là gratuitement ou par effet de style.
A ton service pour les autres versets, si tu me donnes les réfs précises (dans le chap. Cool.
Ca vaut vraiment la peine d'apprendre (2 heures suffisent largement) à lire l'alphabet grec, ça évite les acrobaties de transcription qui n'apportent pas grand-chose et alourdissent la réflexion.

PS: pour moi, la traduction du NT qui sonne les plus juste reste celle de Jerusalem, suivie de très près par celle de la Sr Jeanne d'Arc, op.

Salutations fraternelles
Revenir en haut Aller en bas
Greer

avatar

Nombre de messages : 46
Age : 56
Localisation : Champagne Ardenne
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: Le langage sacré   Mer 31 Oct - 18:59

http://ba.21.free.fr/ntgf/jean/jean_1_gf.html

Tu peux trouver le texte, et la trad. L. Second (protestante) en regard.

Bon voyage!
Revenir en haut Aller en bas
Greer

avatar

Nombre de messages : 46
Age : 56
Localisation : Champagne Ardenne
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: Le langage sacré   Lun 12 Nov - 14:10

Oups! Correction pour Diego : les -v qui apparaissent en fin des mots des 2 dernières lignes de ma transcription de St Jean 1 sont à lire -N, ces sont des fautes de frappe. Ca ne va pas faciliter ton approche, mon cher Diego. Pardon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le langage sacré   Jeu 10 Jan - 11:03

Doit on parler de la parole Sacré ou de la parole perdu ?
La Tradition nous parle d'un langage Adamique, langage universel avec lequel Adam aurait 'nommer' les créatures presentées devant lui par Dieu... ceci bien avant la chute.

Je pense que les Rites, religieux, ésotériques... nous aident à nous re souvenir de cette Parole. A travers le Rite, l'homme R ite, en Re Naissant d'une Connais Sens perdue

Une forme d'Oralité créatrice en quelque sorte

Fraternellement
Revenir en haut Aller en bas
pierre breillat



Nombre de messages : 15
Age : 64
Localisation : Melun 77
Date d'inscription : 14/07/2013

MessageSujet: Re: Le langage sacré   Lun 22 Juil - 20:33

En bon compagnon j'ai planché sur ce thème.
Sachant que la bible est un regroupement de livres (Biblia: livres en grec) et qu'aux dernières nouvelles une grande partie (pentateuque) aurait été rédigée vers 700~600 BC, (Babylone envahi l’Egypte de Joseph ?) je préfère pour ma part en rester à la bonne archéologie de papa. A savoir, que les homo-érectus ont bien sûr commencé à parler avant d'écrire. Les premières inscriptions, signes puis dessins pariétaux sont autour de 22000 BC. L'aspect magique de la fonction d'un signe, d'une forme animale ou humaine, des traces de mains n'échappe à personne. Arrivent les hiéroglyphes vers -3200 BC puis rapidement les cunéiformes et enfin l'alphabet que nous connaissons par le biais de la Grèce via la Phénicie.
Donc d'abord LA PAROLE simplement pour communiquer, chasser, échanger, se marier, troquer...
Donc pour moi la parole n'a rien de sacrée si non le sens symbolique que lui donne le Livre. Les magiciens du Verbe, les prêtres devaient bien faire un peu d’incantations en passant la parole de signifiant à signifié.
Mais avec l' ÉCRIT là, tout change.
La Bible (le premier document de l'histoire) et le Nouveau Testament utilisent « VERBE ».
Pour moi c'est un sens dévoyé d' ÉCRIT. En effet, si tout le monde pouvait parler et utiliser sa langue pour vivre le quotidien, il en était tout autrement de l'écriture.
Les Hiéroglyphes ou écriture des dieux annonce bien la couleur. Cette langue sémitique comme l’Hébreu n'utilisait que des consonnes. Il fallait donc bien être initié pour savoir déchiffrer l'illisible. Sans parler de la symbolique, des doubles sens selon qu'on mettait une voyelle ou une autre...je vous laisse imaginer l'initiation de l'apprenti scribe dans « la maison de vie »...Pour les autres, il fallut attendre l'invention de l'imprimerie au XVIéme et la Réforme qui fit publier immédiatement la Bible en français. (N’oublions pas que la lecture de la Bible pendant le M-A était interdite. Seul comptait le Nouveau Testament).
Donc, la Réforme et les premiers écrits qui remettent en cause l’aspect SACRE en le rendant l’ECRIT abordable au simple croyant voire le profane.
Si l’ ECRIT reste sacré dans son acception symbolique, que reste-il de simples mots vidés de leur sens.
Il faut aller en chercher le sens étymologique et sémantique en latin, grec, araméen, arabe… alors qu’en hiéroglyphe, là, oui, j’abonde vers le sacré. Le vrai.
Après, on peut toujours en rester aux Saintes Ecritures…mais pour moi ça n’a pas même de sens autre que symbolique. L’histoire de l’humanité aussi est là. Je ne l’oublie pas.
Pour fleurir mon dire d’une image métaphorique ; le Sacré du verbe est ce que le sable est au verre de cristal. TOUT. Qu’est le sable ? RIEN.
J’ai dit.
zétéo


Revenir en haut Aller en bas
pierre breillat



Nombre de messages : 15
Age : 64
Localisation : Melun 77
Date d'inscription : 14/07/2013

MessageSujet: Re: Le langage sacré   Lun 29 Juil - 22:52

Frères et sœurs.
Pars une erreur de manipulation, j'avais fourré ce texte dans l'oeullez m'en excuser. Je remets donc les choses à leur place.

Suite donc:
La pensée est fluide, vagabonde, divagante, incertaine...et puis un grain de lumière.
Mais c'est bon sang bien sûr!!!
Si la parole est sacrée je pense encore et je signe ce que dessus, l'écriture est encore plus sacrée car elle est SILENCE.
Je pense (réflexion, intériorité) et je libère la pensée en parole. C'est là un des aspects sacré de la parole. C'est indéniable mais toujours avec le risque de double sens, quiproquo....
Mais, penser (réflexion, intériorité) puis écrire c'est graver cette pensée en un matériau inaltérable, pérenne et indestructible (quasi).
De plus si la parole requiert un apprentissage (écoute/répétition/expérimentation, autonomie), l'écriture demande une initiation. (observation, dessin, copie, réplique, autonomie).
Je vois donc là, encore un point à rajouter au sacré.
J'ai dit.
zétéo
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le langage sacré   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le langage sacré
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La géométrie sacrée... Gné ?
» Langue profane et langue sacrée
» Solennité du Sacré-Coeur de Jésus et commentaire du jour "Réjouissez-vous avec moi,..."
» Chapelet pour préparer la fête du Sacré Coeur de Jésus
» Un Moment Sacré ! Le Seigneur, nous parle de differentes manières :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chemins Initiatiques :: Le coin des discussions :: à la porte du Temple-
Sauter vers: