Chemins Initiatiques

Forum d'une Loge Libre
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» je mets le forum en sommeil
Ven 18 Avr - 15:18 par Florence

» Le maçon est-il à la fois fier et humble?
Mar 11 Fév - 1:31 par Tao

» le breuvage d'amertume.
Dim 2 Fév - 17:05 par Bon Feu

» Scandales maçonniques
Dim 19 Jan - 5:19 par Bon Feu

» Présentation
Dim 19 Jan - 5:04 par Bon Feu

» le rituel de l'ombre
Sam 14 Déc - 16:06 par Bon Feu

» article sur la vision guénonienne de l'initiation
Sam 7 Déc - 18:28 par lucien

» voute etoilee
Mer 20 Nov - 12:54 par Bon Feu

» une bonne nouvelle
Dim 17 Nov - 7:45 par Bon Feu

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
à lire

Partagez | 
 

 le sens de la Loge libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Jean Serlun

avatar

Nombre de messages : 424
Age : 62
Localisation : Tours
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: le sens de la Loge libre   Ven 20 Nov - 0:46

Pour illustrer les propos de Luc, notre Loge libre "Les Chemins de Compostelle" a choisi de ne pas demander de cotisation à ses membres.

Certes, nous avons la chance de bénéficier d'un hébergement gratuit et c'est une grâce que nous apprécions.

Mais, pour tout ce qui concerne le matériel et la décoration nécessaires à notre Loge, nous nous arrangeons pour les fabriquer nous-mêmes ou réutiliser et recycler pour un usage maçonnique des objets récupérés à droite et à gauche.

Très ponctuellement, nous achetons quand même de temps en temps et, à ce moment là, nous demandons à chacun une participation ... mais c'est très rare et n'est pas arrivé depuis plus de deux ans.

Nous comptons aussi sur ceux d'entre nous qui sont plus à l'aise pour dénicher des objets peu onéreux qu'ils offrent à la Loge (bougeoirs ou colonnettes achetés chez un hard discounter).

Cela a pour conséquence que jeunes et chômeurs ne sont pas exclus de la Loge par peur de ne pouvoir "tenir un rang" social.

Pourvu que cela dure !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le sens de la Loge libre   Jeu 26 Nov - 1:16

Loge trouvée, j'aime beaucoup cette expression.
Vos interventions sont enrichissantes et édifiantes. Merci
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le sens de la Loge libre   Dim 29 Nov - 13:09

Jean Serlun a écrit:
.../...Cette perte est relevée dans toutes les Traditions. Elle correspond à la chute à laquelle il est fait allusion dans le volet exotérique des enseignements traditionnels.../...

Jean Serlun a écrit:
.../...Quant à la "Délivrance".../... elle vise à délivrer l'être de ses conditionnements pour lui faire réintégrer le Tout.../...

Pour ma part je pense que le premier conditionnement dont il faut se délivrer est justement celui de "la chute" liée au "péché originel" et par voie de conséquence à un dieu qui aurait eu la perversité de placer sa créature "en délit" (en défaut) pour reprendre un terme de métier.

"Beraeshith" ne l'oublions pas signifie à la fois "dans le Principe" et "au Commencement" et lire les choses "dans le Principe" n'est pas les lire "au Commencement" puisqu'entre les deux se situe "la Manifestation première" ou Révélation ou Acte pur.

Lorsque le Principe en Acte (JE SUIS) crée l'homme il le crée à sa "semblance" ("faisons l'homme à notre image"). S'il est vrai que deux triangles semblables ne sont ni identiques ni égaux leurs propriétés communes les font cependant à l'image de l'un de/dans l'autre. On peut donc en déduire que l'homme, dans la création, est non seulement image du créateur mais également moyen du créateur pour poursuivre l'oeuvre de création. Ce qui implique pour l'homme d'être engagé corps et âme dans cette création dont la science moderne nous dit qu'elle fut probablement engendrée par un acte violent.

Pour cela il fallait nécessairement que l'homme ait le choix libre ou de rester "un imbécile heureux" au Paradis - ignorant du monde - dans la seule contemplation divine, ou qu'il parte à la conquête du monde pour le conduire, ainsi que lui-même, jusqu'à sa perfection, quitte à une séparation provisoire qui n'est pas autre chose qu'un passage de l'Un dans le multiple à l'image même de l'acte initial de création.

Dès lors la sortie du Paradis devient un acte volontaire, consenti par les deux parties, avec, pour l'homme, la mission de faire chanter la gloire de son créateur par la création et pour Dieu, en tant que Principe créateur créant, celle de maintenir la création dans sa voie de perfectionnement.

N'est-ce pas pour cela qu'en loge libre ou membre d'une obédience les FM:. ouvrent et ferment leurs travaux "A la gloire du Grand architecte de l'Univers"?

Je crois que nous devons prendre garde à nos conditionnements religieux, le PO n'ayant été qu'un moyen de domestication, de socialisation de l'homme, auxquels Guénon lui-même ne semble pas avoir échappé.
Revenir en haut Aller en bas
Jean Serlun

avatar

Nombre de messages : 424
Age : 62
Localisation : Tours
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: le sens de la Loge libre   Dim 29 Nov - 18:37

On peut s'appuyer (et Guénon l'avait fait) sur "la langue hébraïque restituée" de Fabre-d'Olivet pour avancer (un peu) dans la compréhension de ces mystères :

Par exemple, la notion de "l'homme fait à l'image de Dieu" est une interpolation hellénistique. Le terme "be-tzallem-ô" se traduit par "en ombre sienne", montrant que l'homme n'est pas l'image mais l'ombre de Dieu ou bien que Dieu l'a recouvert d'un voile. Cela ouvre la porte à bien des considérations ....

De même, ce que nous appelons "la chûte" est la conséquence de la "création" d'AISHAH, très mal traduite par la première femme, toujours par les hellénistes, mais qui est en fait la VOLONTE EFFICIENTE d'ADAM (l'androgyne primordial). Nous sommes au départ d'un processus d'INVOLUTION qui est bien sur tout sauf moral.

Il faudra poster un article spécifique sur ce sujet car on s'éloigne un peu de la Loge libre !
Revenir en haut Aller en bas
Jean Serlun

avatar

Nombre de messages : 424
Age : 62
Localisation : Tours
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: le sens de la Loge libre   Dim 13 Déc - 18:31

J'aimerais ajouter à ce texte sur "le sens de la loge libre" deux extraits de l'ouvrage de Jean Reyor intitulé "sur la route des Maîtres maçons".

Nul doute qu'ils feront réagir !

1er extrait :

« Lorsque le nombre de Maçons suffisant est acquis pour que les Travaux rituels puissent être ouverts, une Loge est valablement formée. Elle peut alors se réclamer de la même ancienneté que la plus ancienne Grande Loge produisant des documents historiques irréfutables ! Une Loge juste et parfaite est aussi bien et autant l’Ordre que si elle fonctionnait depuis des temps immémoriaux, car existant dans l’Esprit de l’Ordre, elle existe elle-même en esprit et en vérité de toute éternité. »
Marius Lepage, cité par Jean Reyor, in sur la route des Maîtres Maçons, chapitre XIX, page 196.

2ème extrait :

« Si une Loge était exclusivement composée de Maçons vraiment « qualifiés » sous le triple rapport corporel, psychique et intellectuel, conscients du caractère transcendant de l’initiation et uniquement animés du désir de la réalisation spirituelle, une telle Loge serait davantage l’Ordre Maçonnique que toutes les Obédiences du monde réunies, elle serait le « centre » même de l’Ordre et une « demeure » où l’Esprit Recteur de l’initiation maçonnique résiderait en permanence. »
Jean Reyor, in sur la route des Maîtres Maçons, chapitre XIX, page 196.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le sens de la Loge libre   Dim 13 Déc - 19:45

Ouais et si nous étions parfaits nous serions Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
leloviret



Nombre de messages : 113
Age : 77
Localisation : tours
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: le sens de la Loge libre   Sam 9 Jan - 23:08

pour ceux et celles qui se posent questions sur le "sectarisme , sur la régularité" , sur le "travail" que l'on fait en " loge libre" je repondrai ceci ;1) Je suis entré de ma propre et libre volonté .2) Pour intégrer la loge , il faut , pour ceux , celles, qui sont maçons , avoir fréquenté l'atelier en " visiteur" durant quelques "tenues " avant de pouvoir demander son affiliation ( ou non ) , temps pendant lequel , le visiteur peut grandement se faire une idée sur la loge ( et vice versa) et sur ceux et celles qui la composent ainsi que sur le travail initiatique ou non ,qui s'en dégage ., une attention de toutes et tous pour " tirer" vers le haut tous les membres .
L'Athanor ne fonctionne qu'avec l'Amour de tous .!
De la même manière , on peut partir du jour au lendemain sans problème , tout le contraire d'une socièté sectaire .
Ce qui "impréssionne" c'est de voir des ff et soeurs , maçons ,confirmés venant d'obédiences différentes , apporter leurs savoirs et se plier librement à la discipline de la loge afin que tous les membres avancent " dans les voies qui nous sont tracées " . C'est preuve d'une grande liberté d'esprit , de grande tolérance et de fraternité . St Exupéry disait " si tu es différent de moi , mon frère , loin de me léser tu m'enrichis " c'est le ressenti que j'ai . sunny
Revenir en haut Aller en bas
Jean Serlun

avatar

Nombre de messages : 424
Age : 62
Localisation : Tours
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: le sens de la Loge libre   Dim 10 Jan - 0:45

Quand, sur les blogs maçonniques, je lis le récit de toutes les turpitudes de ceux qui utilisent les obédiences pour de tristes et égoïstes fins, je me réfugie dans ma Loge libre où les hommes et les femmes sont certes imparfaits mais ont au moins le courage de pratiquer une maçonnerie éloignée de tout réseau d'affaires ou de pouvoirs.[/i]
Revenir en haut Aller en bas
leloviret



Nombre de messages : 113
Age : 77
Localisation : tours
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: le sens de la Loge libre   Dim 10 Jan - 15:18

je suis bien d'accord .....
Pour ceux qui sont à la recherche de la Verité , c'est le calme nécessaire à sa découverte
merci jean
Revenir en haut Aller en bas
leloviret



Nombre de messages : 113
Age : 77
Localisation : tours
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: le sens de la Loge libre   Mar 12 Jan - 1:39

Lorsque l'on parle de la " première femme " sous entendu EVE n'oublie t-on pas LILITH ?
: LILITH
Dans la tradition kabbalistique, Lilith serait le nom de la première femme d’Adam, crée avant Eve, en même temps qu’Adam, non pas « d’une côte de l’homme », mais elle aussi directement de la terre. »Nous sommes tous les deux égaux ,, disait –elle à Adam , puisque nous venons de la terre .Là-dessus , ils se disputèrent tous deux et Lilith qui était en colère , prononça le nom de Dieu et s’enfuit pour commencer une carrière démoniaque « Selon une autre tradition , Lilith serait une première Eve ; Caïn et Abel se sont disputé la possession de cette Eve , crée indépendamment d’Adam et donc pas parente avec eux .Certains voient ici les traces de l’androgynie du premier homme et de l’inceste des premiers couples .
Lilith devint l’ennemie d’Eve, perturbatrice du lit conjugal .Son domicile serait fixé dans les profondeurs des la Mer et des objurgations tendent à l’y maintenir pour l’empêcher de troubler la vie des hommes et des femmes sur terre.
En tant que femme supplantée au bénéfice d’une autre, Lilith représentera les haines antifamiliales des couples et des enfants .Lilith est La faunesse nocturne qui tentera de séduire Adam et engendrera les créatures fantomatiques du désert, la nymphe vampirique de la curiosité qui a volonté ,ôte ou met ses yeux, et qui donne aux enfants des hommes le lait vénéneux des songes.
Elle est comparée à la Lune noire, aux obscures pulsions .Elle dévore les nouveaux nés, dévorée elle-même par la jalousie etc. etc.
Sa puissance mentale est grande .
S'il est possible , j'aimerais en connaitre d'avantage sur ce théme ..Merci d'avance Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Jean Serlun

avatar

Nombre de messages : 424
Age : 62
Localisation : Tours
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: le sens de la Loge libre   Jeu 14 Jan - 0:37

Avant même la Kabbale (toujours utile), il est judicieux de se référer à une traduction de la Bible qui ne soitt pas polluée par les affadissements et les simplications littérales des Septantes ou de Saint Jérôme.

Dans la langue hébraïque restituée de Fabre d'Olivet, en Genèse II.25, avant Eve, apparaît AISHA qui est la volonté efficiente de AISH, l'Homme intellectuel, première spécification d'ADAM, l'homme universel.
AISHA est aussi la faculté volitive d'ADAM. Elle est une étape de son individuation. Par la suite, il y aura HEWAH, la vivante, la mère de toute existence.

Et ce n'est qu'avec AENOSH, en Genèse IV,26 qu'apparaissent l'homme et la femme corporels.

Comme la Bible bien traduite est différente du conte pour enfants qu'on a voulu nous transmettre ! Point de femme tentatrice ! Point de jardin, de pommier ou de serpent. Des concepts, des récits légendaires qui nourrissent le mythe et déclinent la manifestation de son Principe (BERESHIT) à sa matérialisation grossière.
Revenir en haut Aller en bas
leloviret



Nombre de messages : 113
Age : 77
Localisation : tours
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: le sens de la Loge libre   Jeu 14 Jan - 22:46

merci pour cette réponse ..je ne posssede pas le livre de fabre d'Olivet qui semble interessant Cependant sur la bible de j n Darby il n'est pas question de femme avant Eve , ni sur la Bible Hébraique de gabrielle SED-RAJNA ni SUR LA bIBLE DE GUSTAVE DORE , ni sur la TOB, ni sur Ictus ....Tout au plus dit-on que " et l'eternel fit tomber un profond sommeil sur l'homme , et il dormit ; et il prit une côte etc ' et l'hommme dit: " cette fois celle -ci ( donc il y avait eu "un essai " avant ) sera appelée femme ( ISHA ° parce qu'elle a été prise de la côte de l'Homme ( ISH) 1-21, 1-22 ..C'est seulement après la "chute" qu'ADM nomma la femme EVE ..
Dans la "Bible Hébraïque "Les Pirqué de Rabbi Eliezer enseignent comment Dieu prit conseil auprès de la Thora et des anges pour la création de l'homme .L'histoire du premier couple s'est déroulé en 12 heures Adam est crée à l'âge de 20 ans ...Eve est crée à la 7e heure ( et suit encore l'histoire de la Côte et du coeur )
On pourrait parler de l'iconographie (rare) juive qui représente ce qui est dit plus haut ainsi que dans la HAGGADAH D'OR ..
Ursula Shubert a cité l'exemple d'un sarcophage du IV e siecle où la création d'EVE , en 3 phases est opérée par 3 personnes différentes c'est le parallele le plus proche de la Haggadah et il est peu probable que le peintre du manuscrit juif du 14 e siècle ait eu acces à un tel modèle ....
je rechercherai le livre de fabre d'olivet qui semble ouvrir de nouveaux horizons ..... sunny
Revenir en haut Aller en bas
claude

avatar

Nombre de messages : 87
Age : 70
Localisation : Bretagne Nord
Date d'inscription : 07/02/2010

MessageSujet: Re: le sens de la Loge libre   Dim 7 Fév - 21:44

Bonjour à tous,

Je viens de parcourir ce fil.

Je suis maçon à l'OITAR.

Effectivement, nous considérons que nous appartenons à un Ordre et non pas à une Obédience, et l'OITAR se revendique comme une fédération de loges libres.
La seule obligation des loges de l'OITAR et de pratiquer le Rite Opératif de Salomon de manière stricte et c'est ce rite qui constitue le ciment reliant les différentes loges et ateliers de l'Ordre.
Il n'existe pas de "hiérarchie" au sein de l'OITAR, au sens où l'on peut l'entendre au sein d'une obédience.
Les loges initient ou radient qui elles veulent, sans avoir à en référer à qui que ce soit. Elles procèdent aux diverses cérémonies qui jalonnent la vie maçonnique sans avoir non plus à en référer.

En ce qui me concerne je parle assez volontiers de "loges sauvages", je m'en excuse auprès des Frères et des Soeurs appartenant à des loges "libres" comme définies ici, mais c'est d'une part pour différencier ces loges là de celles de l'OITAR, que je considère, elles aussi, comme libres, et d'autre part parce que j'ai toujours eu plus de sympathie pour les animaux sauvages que pour les animaux domestiques.

Claude
Revenir en haut Aller en bas
Jean Serlun

avatar

Nombre de messages : 424
Age : 62
Localisation : Tours
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: le sens de la Loge libre   Lun 8 Fév - 15:54

Tant mieux si OITAR peut maintenir un fonctionnement où la Loge est au centre de son projet maçonnique.

Puissiez-vous longtemps garder cette liberté sans que les glorieux et les vaniteux cherchent à vous instrumentaliser comme dans tant d'obédiences !

La maçonnerie de demain sera faite de Loge libres et de Loges librement associées dans des structures lâches où seule la rigueur rituélique sera un landmark incontournable.

Et chacun acceptera le choix de l'autre et le (la) recevra en le (la) reconnaissant comme tel(le).

Mais il y a bien du chemin avant cette maçonnerie là !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le sens de la Loge libre   Lun 8 Fév - 17:55

Bon,je ne voudrais pas entrer dans un débat qui n'a aucun sens!Il y a des loges libres,c'est à dire non liées à une structure centrale ...et les autres!Les libres connaissent autant de problèmes que les autres...mais nous n'en savons rien!Personnellement je me fiche que les unes absorbent les autres et réciproquement!L'essentiel c'est que mes Soeurs et mes Frères me reconnaissent comme tel et participent ainsi à ma recherche de la vérité!
Quant au doigt levé...c'est la marque!la contre-marque étant le doigt en bas et dont la signification est "ce qui est en haut est comme ce qui est en bas"
Revenir en haut Aller en bas
claude

avatar

Nombre de messages : 87
Age : 70
Localisation : Bretagne Nord
Date d'inscription : 07/02/2010

MessageSujet: Re: le sens de la Loge libre   Lun 8 Fév - 18:30

Bleu-Ciel a écrit:
Bon,je ne voudrais pas entrer dans un débat qui n'a aucun sens!Il y a des loges libres,c'est à dire non liées à une structure centrale ...et les autres!

C'est une définition acceptable du mot libre, en effet, mais c'est la tienne.
Ma définition est un peu différente.
Selon moi, la liberté se situe dans le fait d'être "libre" de ses actes et de n'avoir aucune obligation du genre "sujet à l'étude des loges" ni aucun compte à rendre quant à savoir, par exemple, qui nous initions.

Cela étant dit, il est exact que nous n'avons pas la liberté de pratiquer un autre rite que le ROS ni celle d'apporter des modifications à ce rite.
Donc, en effet, nous avons quelques contraintes, mais l'exercice de la liberté, quelle qu'elle soit, s'accompagne toujours de contraintes, même si elles ont "librement consenties".
Revenir en haut Aller en bas
Jean Serlun

avatar

Nombre de messages : 424
Age : 62
Localisation : Tours
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: le sens de la Loge libre   Lun 8 Fév - 21:33

Effectivement, la seule chose sur laquelle il faut exercer sa liberté avec la plus extrême prudence, c'est bien le "tripatouillage" des rituels.

Certes, même les plus grands auteurs (et je pense bien sur à notre cher René G....) ont admis la nécessité d'adapter les rituels aux contingences de l'époque dans laquelle vit une Loge, mais surtout en ne dénaturant pas ce qui en fait l'essentiel et permet la transmission de l'influence spirituelle.

Pour le reste, vive la Liberté qui nous préserve des "questions à l'étude des loges", de la fastidieuse et profane lecture des décrets et réglements du pouvoir central, de l'interdiction de recevoir qui n'a pas conclu un traité d'alliance de "puissance maçonnique à "puissance maçonnique", de l'obligation de céder le maillet à un "Grand ... ", mandaté par d'autres "Grands..." Que sais-je encore ?
Malheureusement, la liste est fort longue de ce qui infantilise, aliène et profanise une Loge, pourtant seule source de souveraineté !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le sens de la Loge libre   Lun 8 Fév - 21:59

Je ne voudrais offenser personne,encore moins des Soeurs et des Frères...mais je connais René Guénon et son oeuvre depuis fort longtemps....et je ne le place pas comme un grand auteur maçonnique!Plus proche des illuminés de Bavière et du quiétisme de Mme Guyon...il n'est pas resté jusqu'à la fin de sa vie maçon!
Une maçonnerie désincarnée s'écarte toujours du pavé mosaïque ....et nous savons tous que les pavés noirs et blancs existent toujours dans les loges fussent-elles libres ou pliant sous tous les défauts de la terre comme nous le suggère Jean Serlun!
Je t'envie mon Frère,toi qui travaiile dans une ambiance parfaite puisque tu ne signales les défauts que d'un côté!!!
Revenir en haut Aller en bas
Jean Serlun

avatar

Nombre de messages : 424
Age : 62
Localisation : Tours
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: le sens de la Loge libre   Mar 9 Fév - 12:17

L'intérêt de citer Guénon c'est qu'il ne laisse jamais indifférent.

Bien sur, il semble que nous différions sur nos approches de l'auteur d'Aperçus sur l'Initiation, mais ce n'est pas un problème puisque justement, comme tu le dis si bien, la démarche maçonnique s'appuie sur le respect des différences, symbolisé par le pavé mosaïque.

C'est l'intérêt aussi de ce forum qui n'est pas fait à la gloire de René Guénon mais à celle du G:.A:.D:.L:.U:. et mourrait peu à peu s'il tombait dans la pensée unique.

Au passage, R. Guénon a toujours marqué un grand respect pour la Franc-Maçonnerie et une sollicitude, parfois sévère mais qui montre qu'il ne l'a jamais abandonnée. Bien au contraire, ses écrits, ses lettres et ses actes en attestent jusqu'aux derniers jours de sa vie.

Par contre, il avait décidé de poursuivre son chemin par une initiation plus opérative (au sens guénonien du terme) en utilisant une des voies régulières à sa disposition, celle du soufisme. C'est un choix tout à fait respectable mais il lui a beaucoup été reproché pour des raisons souvent bien peu initiatiques. Pour Guénon, toutes les voies initiatiques régulières permettent d'atteindre le Centre et il a toujours proclamé la régularité initiatique de la Franc-maçonnerie et du Compagnonnage.

Effectivement, pour l'instant, l'ambiance de notre Loge est sereine mais chacun d'entre nous est conscient du caractère éphémère de cette sérénité : Ce n'est qu'un temps d'accalmie entre deux tempêtes. Raison de plus pour l'apprécier, la chérir, en profiter au maximum et accumuler ainsi les forces nécessaires pour affronter le prochain assaut de l'adversité. Et, comme d'habitude, cet assaut viendra de l'ignorance, de l'envie et du fanatisme propre aux humains.

Bien sur, je ne pense pas du tout qu'il soit impossible de vivre une maçonnerie authentique dans une Loge obédientielle.

Simplement, les obstacles rencontrés dans le système obédientiel, même s'ils proviennent de la même source (et ont les mêmes causes), ne prennent pas la même forme que ceux qui menacent une loge libre. C'est ce que j'essaie d'expliquer dans ces deux petits textes : "l'aventure d'une loge libre" et "le sens d'une loge libre".

Chacun doit affronter ses obstacles. En homme qui essaie d'être libre, j'ai choisi les miens.
Revenir en haut Aller en bas
claude

avatar

Nombre de messages : 87
Age : 70
Localisation : Bretagne Nord
Date d'inscription : 07/02/2010

MessageSujet: Re: le sens de la Loge libre   Mar 9 Fév - 15:29

Je me demande si l'on peut considérer Guénon comme un "auteur maçonnique". Je le connais assez peu et j'avoue que j'ai du mal à lire sa prose.
Cependant, personnellement, je le qualifierait d'auteur "symboliste" plutôt que "maçonnique".

Pour en revenir au débat "loge libre" ou pas je ne crois pas que notre Frère considère qu'il travaille dans une ambiance parfaite, pas plus que chacun de nous ne peut le prétendre. Je crois simplement que sa loge semble avoir trouvé son équilibre et sa sérénité, et c'est bien l'essentiel me semble-t-il.

Je crois que chaque système a ses qualités et ses défauts et je ne prétendrai pas que le système de "fédération de loges libres" qui caractérise OITAR soit sans défaut. Ce système a, comme tous les autres, les défauts de ses qualités et les qualités de ses défauts.
Par exemple : le fait qu'il ne s'agisse pas d'une Obédience, et que, partant de là, aucune directive ne puisse être donnée par une hiérarchie quelconque fait que des dérives sont possibles et que, dans ce cas, il devient extrêmement difficile de trouver une solution.
Revenir en haut Aller en bas
claude

avatar

Nombre de messages : 87
Age : 70
Localisation : Bretagne Nord
Date d'inscription : 07/02/2010

MessageSujet: Re: le sens de la Loge libre   Mar 9 Fév - 15:49

Jean Serlun a écrit:
Je ne connais pas le fonctionnement exact de OITAR et quelle part de liberté cette organisation laisse aux loges qui s'y fédèrent.

Néanmoins, il me semble que la libre association des loges indépendantes est tout à fait acceptable, à condition qu'il soit clair que ce sont les loges qui s'associent et justifient l'association. Dès qu'une organisation se considère comme supérieure aux loges qui la constituent et ne reconnait plus leur prééminence, il y a risque de transformation en obédience, avec toutes les conséquences négatives qui en découlent (capitations, juridicisation, médiatisation, prosélytisme. etc...)


Je suis désolé d'intervenir à nouveau immédiatement après le dernier message que j'ai posté mais je viens de relire une partie de ce fil et cette citation de notre Frère Jean Serlun m'interpelle.

Tu as parfaitement raison. Ce danger, que tu signales, est bien réel et il appartient à chaque maçon de l'OITAR de veiller à ce que nous ne tombions pas dans le travers que tu signales.

Il est évident que, à partir du moment où l'on place des Frères et des Soeurs dans une position que l'on pourrait qualifier de "poste à responsabilité" le risque est grand, parce que c'est humain, de voir ces Frères et Soeurs, avec la meilleure volonté du monde, tentés de mettre en oeuvre leurs propres conceptions et d'appliquer leurs décisions sans tenir compte, ou en tenant insuffisamment compte de la volonté générale.
Ce risque est atténué par le fait que, à l'OITAR, les décisions se prennent à l'unanimité et non pas, comme dans les Obédiences que je connais, à la majorité.
J'ai bien conscience que ce fonctionnement est loin d'être parfait mais j'aurais un peu tendance à paraphraser Churchill en disant que c'est le pire des systèmes, à l'exception de tous les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Jean Serlun

avatar

Nombre de messages : 424
Age : 62
Localisation : Tours
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: le sens de la Loge libre   Mar 9 Fév - 15:55

Mon très cher frère Claude,

Souvent Guénon est d'un premier abord un peu difficile qu'il faut patiemment dépasser.

C'est pourquoi l'un des lieux de rencontre les plus importants de ce forum est constitué par l'analyse, chapître après chapître, de l'ouvrage majeur de cet auteur : "Aperçus sur l'initiation".

Nous y dialoguons et, par ce dialogue, tentons de confronter puis de rapprocher nos points de vues et nos interrogations.

Cela me parait une bonne méthode pour dépasser les a priori ou les rejets.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le sens de la Loge libre   Mar 9 Fév - 16:33

Bonjour...mes Tès Chers Frères...et Soeurs!
Il y bien longtemps que j'ai par devers moi"Aperçus sur l'Initiation"des Editions Traditionnelles!.....mais j'aurai je l'espère à m'expliquer un jour en détails,sur mes réticences envers Guénon.Car on ne peut dissocier une oeuvre de la vie de son auteur!
Et de grosses zones d'ombre existent dans la vie de Guénon.
De caractère instable il papillonna de théories en associassions,de l'occultisme à l'Islam intégriste en passant par le soufisme,ne fut pas un bon citoyen français....et mourut en Egypte sans trop se soucier de ses 2 filles et de son garçon qui doivent encore vivre!
Son bouquin est plus une oeuvre d'érudit que je ne conteste pas....mais de là à en faire mon livre de chevet.....
Revenir en haut Aller en bas
claude

avatar

Nombre de messages : 87
Age : 70
Localisation : Bretagne Nord
Date d'inscription : 07/02/2010

MessageSujet: Re: le sens de la Loge libre   Mar 9 Fév - 17:00

Si l'on devait juger l'oeuvre d'un auteur à l'aune de sa vie il ne resterait sans doute pas grand chose de celle de Voltaire ou de Rousseau.
Revenir en haut Aller en bas
Jean Serlun

avatar

Nombre de messages : 424
Age : 62
Localisation : Tours
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: le sens de la Loge libre   Mar 9 Fév - 19:53

Mon très cher frère "bleu-ciel",

Nous aurons surement souvent l'occasion de comparer nos points de vue sur l'oeuvre de Guénon. Sur sa vie aussi, pourquoi pas, bien que cela me semble moins essentiel que son oeuvre.
A ce propos, je me permets de conseiller le livre la vie simple de René Guénon de Paul Chacornac, aux éditions traditionnelles. On le trouve encore sur internet.

Ses expériences dans différents milieux occultistes ou initiatiques ont un sens qui mérite un autre développement que ces quelques lignes. Elles trouvent leur aboutissement dans sa vie égyptienne et dans la voie soufie.

Une seule chose me chagrine vraiment beaucoup dant ton propos.

Comment peut-on dire de René Guénon qu'il est mort sans se soucier de ses enfants (au fait, deux filles et deux garçons) ? Je ne pense pas qu'il ait fait exprès de mourir à ce moment là, sa femme étant enceinte de son dernier fils posthume, appelé comme lui Abd El-Wahid et effectivement encore vivant.
Et tous ses amis qui l'ont visité en Egypte témoignent d'un homme extrêmement attentif à sa femme et à ses enfants.

A moins que tu ne confondes et penses que ses enfants sont ceux de son premier mariage en France avec Berthe. Si c'est le cas, il faut que tu saches que ce mariage est resté stérile et que Guénon était veuf depuis 1928 quand il est parti s'installer en Egypte. Il y épousa en 1934 Fatma, fille ainée du sheikh Mohammad Ibrahim et ils eurent ensemble, entre 1944 et 1951, les quatre enfants dont j'ai parlé plus haut.

Et je crois qu'il se moquait bien d'être un bon citoyen français, étant au-delà des patries !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le sens de la Loge libre   

Revenir en haut Aller en bas
 
le sens de la Loge libre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» passage de la nuit des sens à la nuit de l'esprit
» JE ME SENS A L'ETROIT
» Je me sens perdue
» Atteinte au libre-choix en matière de fin de vie.
» sens de rotation des Energies

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chemins Initiatiques :: Le coin des discussions :: à la porte du Temple-
Sauter vers: