Chemins Initiatiques

Forum d'une Loge Libre
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» je mets le forum en sommeil
Ven 18 Avr - 15:18 par Florence

» Le maçon est-il à la fois fier et humble?
Mar 11 Fév - 1:31 par Tao

» le breuvage d'amertume.
Dim 2 Fév - 17:05 par Bon Feu

» Scandales maçonniques
Dim 19 Jan - 5:19 par Bon Feu

» Présentation
Dim 19 Jan - 5:04 par Bon Feu

» le rituel de l'ombre
Sam 14 Déc - 16:06 par Bon Feu

» article sur la vision guénonienne de l'initiation
Sam 7 Déc - 18:28 par lucien

» voute etoilee
Mer 20 Nov - 12:54 par Bon Feu

» une bonne nouvelle
Dim 17 Nov - 7:45 par Bon Feu

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
à lire

Partagez | 
 

 le sens de la Loge libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
claude

avatar

Nombre de messages : 87
Age : 70
Localisation : Bretagne Nord
Date d'inscription : 07/02/2010

MessageSujet: Re: le sens de la Loge libre   Mar 9 Fév - 21:22

Je ne comprend pas très bien en quoi la vie de Guénon pourrait ajouter ou retrancher quoi que ce soit à ce qu'il a écrit.

Une oeuvre, à mon sens, vit d'elle même. Elle existe indépendamment de celui qui l'a écrite ou réalisée.
Ce que dit tel ou tel auteur existe en dehors de ce qu'il peut vivre ou avoir vécu.
Ainsi, Céline reste l'un des grands auteurs Français et le comportement qu'il a pu avoir dans sa vie ne change pas une ligne à ce qu'il a écrit et n'enlève rien à la qualité littéraire de son oeuvre.

Des gens exceptionnels, pleins de qualités, peuvent écrire des textes parfaitement dénués d'intérêt et de parfaits salauds peuvent, à l'inverse écrire des choses magnifiques ( Je ne suis pas certain, par exemple, que la vie de Villon ou de Baudelaire aient été d'excellents exemples de vertu.)
Revenir en haut Aller en bas
Jean Serlun

avatar

Nombre de messages : 424
Age : 62
Localisation : Tours
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: le sens de la Loge libre   Mer 10 Fév - 1:08

En ce qui concerne Guénon, s'il a fréquenté dans sa jeunesse et pendant environ quatre ans (de 1908 à 1912, entre ses 22 et 26 ans) les milieux interlopes de l'occultisme parisien, il s'en est expliqué par la nécessité de les comprendre de l'intérieur... et en est vite sorti pour les combattre (voir ses livres) et ne jamais y retourner.

Pour le reste, sa vie n'a rien eu de déshonorant : Il n'a jamais fait de trafic d'armes (comme certain poète), il n'a jamais abandonné ses enfants (comme certain philosophe moraliste du XVIII° siècle), il n'a jamais fait de trafic d'esclaves, il a vécu et est mort fâché avec Dame Fortune. Il fut un temps professeur puis a vécu assez chichement de sa plume.

Ne s'étant jamais mêlé de politique à aucun moment de sa vie, il a pourtant vu sa condamnation du monde moderne récupérée et utilisée par des mouvements extrémistes auxquels il n'a jamais prêté le moindre soutien.

Soufi probablement dès 1912 mais aussi hindou (pour autant qu'un occidental puisse l'être), il avait été initié au Tao et n'a jamais renié ni son immense respect pour le message du Christ ni sa sévère sollicitude pour la Franc-Maçonnerie dont il était un peu le "père fouettard".

De 1930 à sa mort, il a rompu avec toute vie mondaine à l'occidentale, se concentrant sur la pratique de l'islam dans le soufisme (c'est à dire à l'opposé de l'intégrisme), la rédaction de ses livres, une prodigieuse correspondance dans le monde entier et sa famille.

Mais cela est trop compliqué (ou trop simple) pour tous ceux qui aiment ranger les gens dans des tiroirs et les calomnier quand ils n'y arrivent pas. Et Dieu sait si les calomnies n'ont jamais manqué.

Ce gars là n'était surement pas parfait mais moi je l'aime bien et ce qu'il a écrit m'est une source de réflexion et de méditation toujours renouvelée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Le sens de la Loge obédientielle   Sam 5 Juin - 16:30

Le sens de la Loge obédientielle

Mes Très Chères Sœurs, mes Très Chers Frères,

Chers Amis,

Désolé de prendre si tard cette discussion en cours, mais voilà, je suis me inscrit sur le forum il y a peu.

Je ne peux que me retrouver partiellement dans la description des Loges indépendantes et des Loges obédientielles donnée dans les premiers messages de ce sujet.

Pour ma part, je pense que la qualité d'une Loge n'a rien à voir avec le fait qu'elle soit rattachée à une obédience ou non. La qualité est apportée par le Travail qui y est effectué, point barre en ce qui me concerne.

Si naturellement, je respecte pleinement le point de vue de chacun, je suis un peu chagriné que l'on veuille absolument opposer les Loges indépendantes aux Loges obédientielles, en prétextant que les premières seraient de véritables Corps Initiatiques alors que le secondes ne seraient plus que des clubs de réflexion «dégénérés » de tout caractère Maçonnique.

Je trouve aussi qu’il est fort imprudent de faire le raccourci « obédience = Franc-maçonnerie non spiritualiste »…cela revient à placer sous silence les obédiences qui travaillent à des Rites tels que le Rite Ecossais Rectifié, le Rite Opératif de Salomon ou encore Memphis-Misraïm, Rites, qui par leur essence profonde, n’ont pas vraiment lieu d’être dans le cadre d’une Franc-maçonnerie dite « libérale » ou « adogmatique ». J’ai eu par le passé, alors que je n’étais pas encore initié, l’honneur d’échanger avec des Frères membres d’obédiences telles que le Grand Prieuré des Gaules, la Grande Loge Traditionnelle et Symbolique Opéra et j’en passe .Les préoccupations et les Travaux de ces Loges sont purement et uniquement de nature spirituelle et symbolique, et surtout, semblaient d’une grande qualité aux yeux du profane que j’étais à l’époque.

Sans vouloir vous choquer, mes très Chers Frères et Sœurs, si vous voulez trouver des inconvénients aux Loges obédientielles, je peux vous en trouver d’autres à ce que vous nommez les "Loges libres" :

-Je me souviens il y a quelques années avoir eu contact avec une personne qui avait reçu la Lumière au sein d’une Loge indépendante. Comme je n’étais pas encore Maçon à l’époque, je ne saurais me prononcer sur la qualité des Travaux effectués par cette Loge, mais ce que je sais, c’est que la Loge en question est tombée en sommeil du jour au lendemain (dans le cas présent, lisez « a fermé définitivement ses portes sans crier gare »)…et pouf, voilà, cette personne s’est retrouvée jeune Apprenti sans Loge et n’arrivait pas à se faire admettre dans une autre Loge sans avoir à repasser les enquêtes et les épreuves de l’initiation (bref, il fallait tout reprendre depuis le début quoi !). Ceci dit, n’ayant plus contact avec cette personne, je ne saurais vous dire comment s’est poursuivi (ou non) son parcours. Alors que dans le cadre d’une obédience, surtout « bien établie », il me semble que si une Loge vient à tomber en sommeil, le Frère ou la Sœur n’aura aucun problème à s’affilier à une autre Loge. C’est aussi plus pratique pour celui ou celle qui voudrait tout simplement changer de Loge ou d’obédience en cours de route, même si c’est quelque chose que je devine très douloureux. Maintenant, je concède également qu’il existe plein de « micro-obédiences » qui disparaissent aussi vite qu’elles sont apparue, mais cela m’étonnerait fort que l’on rencontre des problèmes similaires au sein d’obédiences centenaires ou quasi-centenaires !

-Etant membre d'un Ordre Maçonnique "reconnu" et à caractère international, une fois le temps venu, je serai reçu comme visiteur pratiquement partout, ce qui je suis certain, ne serait pas le cas pour le membre d'une Loge indépendante.

Contrairement à ce que vous affirmez, il existe également des Loges indépendantes davantage vouées à la réflexion sociétale plutôt qu’à la démarche « ésotérique », je pense notamment à la Loge « Michel de Montaigne », Travaillant à l’Orient de Paris et qui eut un fort beau site web par le passé, ou encore à la Loge « L’Acacia Républicain » Travaillant, si mes souvenirs sont exacts, à l’Orient de Marseille, il y en a surement d’autres…

Ne voyez toutefois pas dans mes propos « la réponse du berger à la bergère », mais simplement le fait que je suis convaincu qu’il y a de la diversité partout, diversité qui implique des avantages et des inconvénients, où que l’on aille, que telle ou telle Loge relève d’une obédience ou pas. Je crois que ce qui est réellement important, c’est que le cherchant puisse réellement cerner ses attentes, afin de réduire si pas complètement, du moins au maximum, les inconvénients qu’il rencontrera dans sa vie de Franc-maçon.

Vous remarquerez également que je préfère utiliser le terme de « Loge indépendante » plutôt que celui de « Loge Libre », car je crois que, par essence, toute Loge Maçonnique est Libre. D’accord, au sein d’une obédience, une Loge s’engage à respecter les Règlements et Statuts de l’obédience en question, mais choisir d’accepter les règlements en question relève AUSSI de la Liberté de la Loge. Ne pas se rattacher à une obédience veut peut-être dire « indépendance totale », mais dans certains cas malheureux, peut aussi être synonyme d’absence totale de contrôle et de perspective d’évolution. Ceci dit, je crois qu’il est encore pire de voir une Loge qui s’engage à respecter les règlements d’une obédience mais qui n’honore pas l’engagement en question, ça, je vous le concède !

Je suis aussi intimement convaincu qu’il n’est pas juste de fustiger la Franc-maçonnerie dite «libérale ». Vous seriez fort étonnés de connaître mes aspirations initiatiques profondes, et pourtant, je pense qu’une Loge uniquement vouée à la réflexion symbolique et spirituelle ne m’aurait pas convenu. Pourquoi ? Parce que je pense qu’un de mes Devoirs en tant que Franc-maçon est de faire tout mon possible pour améliorer la qualité de vie de mes semblables, des plus pauvres aux plus fortunés, ce que je tente d’ailleurs de faire au travers de mes activités professionnelles (je travaille dans l’assistance aux personnes sans abri). Et je sais que ce n’est pas à coups de « secrets ésotériques » ou de paroles de la bible que je vais aider ces personnes qui ont d’autres besoins, du moins, dans un premier temps. L’ésotérisme et le symbolisme, je dis « très bien », mais dans mon cas, je crains fort que ce type de démarche ne devienne parfois un peu trop « nombriliste », mais c'est un avis qui n'engage strictement que moi, et je peux me tromper.

Encore une fois, je ne rejette pas la démarche initiatique, qui est très importante pour moi, sans quoi, je me serais contenté de rejoindre un groupe de discussion politique et sociétale, mais il se trouve que j’ai la chance d’avoir un Parrain qui me connaît très bien et qui, après de nombreuses recherches, a su me trouver une Loge présentant un juste équilibre entre démarche initiatique et réflexion Humaniste. Oui, j’appartiens à une Loge qui relève de ce que vous nommez la « Franc-maçonnerie libérale », mais je suis certain que vous seriez fort agréablement surpris du côté très spiritualiste et Opératif de notre rituel, que je trouve si beau (bon là, d’accord, je suis parti pris, mais c’est normal me semble-t-il). Et je compte parmi les Frères et Sœurs de ma Loge aussi bien des athées, que des agnostiques, des gnostiques, voire même des bouddhistes ! Là encore, c’est un avis qui n’engage que moi, mais voilà comment je conçois l’Universalisme !

Pour conclure, je crois qu’il faut donner à nos amis profanes toutes les informations nécessaires et de manière la plus objective qui soit, car, comme me l’a dit mon Parrain le soir de mon initiation, « il n’est pas difficile d’entrer en Franc-maçonnerie, ce qui est difficile, c’est de trouver une Loge au sein de laquelle on se sentira bien », et je ne crois pas que c’est en opposant nos différences que nous aiderons les profanes dans le long cheminement qui mène à la porte du Temple.

« Si tu diffères de moi, mon Frère, loin de me léser, tu m’enrichis » (Saint-Exupéry.)

Fraternellement,

Yack


Dernière édition par Yack le Ven 11 Juin - 10:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jean Serlun

avatar

Nombre de messages : 424
Age : 62
Localisation : Tours
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: le sens de la Loge libre   Lun 7 Juin - 22:20

Lorsque j'ai mis en ligne ces réflexions sur l'aventure et le sens de la loge libre, je ne m'attendais pas à l'intérêt qu'elles allaient engendrer.

Or, aujourd'hui, après plusieurs mois, ce sujet suscite toujours l'engoûment et la participation des internautes, profanes ou initiés.

Cela démontre moins le talent de l'auteur que l'actualité du sujet.

La dernière intervention d'un nouveau particpant au forum est très intéressante. Elle se veut critique envers la position majoritaire de ce forum (titre oblige) qui tend à promouvoir l'indépendance des Loges vis-à-vis des obédiences.

J'aimerais répondre sur les points suivants :

1. Certes, l'isolement des Loges libres constitue certainement un frein majeur à leur développement.
Je pense que seule leur mise en relation par des réseaux informatiques permettra de recréer une partie des avantages obédientiels sans en subir les inconvénients. Ces réseaux existent même s'ils sont embryonnaires. Je suis persuadé de leur grande expansion pendant les décennies à venir, au point d'obliger les obédiences à les prendre en compte.

2. C'est assez injuste de reprocher aux loges libres de ne pas permettre à leurs membres d'être largement reçus par leurs frères (ou soeurs). En rêgle générale, une loge indépendante accepte en Tenue tout frère ou toute soeur pourvu qu'il (elle) ait le grade requis pour participer à ses travaux.
Ce sont les loges obédientelles qui les rejettent, se drapant dans un manteau de méfiance qui couvre surtout la peur de perdre des adhérents et des capitations.

3. Lorsque je dis que rares sont les loges libres engagées dans une démarche sociétale, je veux signifier que cette démarche là suppose des relations, des influences, des projets convergents, ce qui n'est en rien condamnable.
Simplement, ce type de projet est difficilement compatible avec l'isolement des loges libres et s'accommode plutôt bien des avantages obédientiels.
C'est pourquoi les loges libres sont plutôt dans une démarche spirituelle que sociétale. Cela n'empêche évidemment pas leurs membres de jouer le rôle qu'ils doivent jouer à la place qui leur est attribuée au sein de la société.

En remerciant chacun de sa contribution à ce débat toujours courtois, toujours argumenté ...

Frat:.

Jean Serlun
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le sens de la Loge libre   Lun 7 Juin - 22:34

Mon très Cher Frère,

Ca je le sais d'emblée, c'est vrai que les Loges indépdendantes reçoivent toujours bien volontiers les visites des Frères et des Soeurs membres d'obédience, mais que l'inverse n'est pas forcément vrai.

Comme tu le soulignes également, l'outil informatique peut être un bon moyen pour le développement des Loges indépendantes....

Des initiatives telles que des portails, tels qu'on en voit déjà ne sauraient être que salutaires!

Fraternellement,

Yack
Revenir en haut Aller en bas
Ness

avatar

Nombre de messages : 100
Age : 54
Localisation : Orient de Lille
Date d'inscription : 30/09/2009

MessageSujet: Re: le sens de la Loge libre   Lun 7 Juin - 23:03



Web comme outil de communication, oui.

Pour la découverte, oui.

Mais ne nous égarons pas, le but recherché n‘est pas là.

Si telle chose doit arriver, elle arrive.

.................

Revenir en haut Aller en bas
http://ben.ness.chez-alice.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le sens de la Loge libre   Mar 15 Juin - 9:05

un discour dur ,je trouve contre les obediances classiques,mais c'est simplement mon avis, je rejoind yack

TAF
Revenir en haut Aller en bas
Jean Serlun

avatar

Nombre de messages : 424
Age : 62
Localisation : Tours
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: le sens de la Loge libre   Mer 16 Juin - 8:44

Cher Dempsey,

C'est vrai que le discours est sévère (c'est le terme qui me parait approprié) mais il ne l'est pas contre les frères et les soeurs ni même contre les Loges qui normalement devraient être les véritables "patrones" des obédiences puisque celles-ci n'existent que grâce à leur bonne volonté.

Pour moi, c'est le système obédientiel qui est dépassé. Il n'est pas mauvais en soi et a joué, entre le milieu du XVIII° siècle et le milieu du XX° siècle un rôle qui fut probablement nécesssaire. Mais aujourd'hui, ces lourdes machines ne sont plus capables de résister à une profanisation inéluctable.

J'ai déjà développé le sujet et n'y reviens pas : rappelons-nous seulement cette partie visible de l'iceberg qu'est le développement envahissant des stratégies de communication aussi bien dans le cadre des obédiences "humanistes et adogmatiques" que dans celui des obédiences "spirituelles et régulières". Chacun les reconnaîtra.
Et ce qui est vrai dans les grandes obédiences (grandes, par la quantité) l'est aussi dans les petites qui rivalisent de sites où les egos explosent et où le racolage médiatique est la rêgle.

Je suis formel : Si nous n'inventons pas d'autres formes d'alliances entre des Loges redevenues souveraines, il restera peut-être au XXI° siècle des grandes "surfaces" maçonniques dont je ne nie pas d'ailleurs l'intérêt sociétal ni la convivialité.

Mais l'initiation en tant que telle n'existera quasiment plus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le sens de la Loge libre   Mer 16 Juin - 17:27

...je pense que tu souhaites un retour à l'état initial de la franc-maçonnerie, ou tous les frères étaient purs,ou l'on avait pas besoin d'avoir des fauteuils coutant 300 euros piece lol.
...les loges libres perdureront,des frères peut être moins purs,les gangrèneront.
Arriveront à des accords,créeront peut être d'autres obédiences,tout est cycle.
...peut être est ce dans les obédiences même,qu'il faudrait « faire le ménage »,impossible à faire je pense.

TAF
Revenir en haut Aller en bas
Jean Serlun

avatar

Nombre de messages : 424
Age : 62
Localisation : Tours
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: le sens de la Loge libre   Mer 16 Juin - 22:06

Je suis aussi persuadé que tout est cyclique mais, justement, nos générations sont situées entre la fin et le début d'un cycle.
Il y a donc des expériences nouvelles à faire vivre sur les ruines des anciennes.
Plus tard, la loi des cycles s'imposera à son tour aux loges libres mais nous n'en sommes pas encore là.

Je ne sais pas ce qu'était l'état initial de la Franc-maçonnerie sauf que les textes anciens disent qu'Adam avait la Géométrie chevillée au coeur. La Franc-maçonnerie actuelle n'est que le réceptacle de toutes les traditions qui l'ont précédée et d'autres traditions suivront ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le sens de la Loge libre   Jeu 17 Juin - 9:53

Jean Serlun a écrit:
Je suis aussi persuadé que tout est cyclique mais, justement, nos générations sont situées entre la fin et le début d'un cycle.
Il y a donc des expériences nouvelles à faire vivre sur les ruines des anciennes.
Plus tard, la loi des cycles s'imposera à son tour aux loges libres mais nous n'en sommes pas encore là.

Je ne sais pas ce qu'était l'état initial de la Franc-maçonnerie sauf que les textes anciens disent qu'Adam avait la Géométrie chevillée au coeur. La Franc-maçonnerie actuelle n'est que le réceptacle de toutes les traditions qui l'ont précédée et d'autres traditions suivront ...

Bonjour

J'espère ne pas t'avoir vexer par mon intervention mon frère,en tout cas cela n'est pas mon but,mais j'essaye de comprendre.
SI la Franc-maçonnerie actuelle n'est que le réceptacle de toutes les traditions qui l'ont précédée,n'as tu pas peur que la multiplication des loges libres soit la porte ouverte à du n'importe quoi,au niveau de l'initiation par exemple.
Les obédiences classiques du grand orient ou de la GLDF etc....garantissent ,il me semble une certaine rigueur ,un certain réceptacle de toutes les traditions,comme tu le dis si bien.

TAF
Revenir en haut Aller en bas
Jean Serlun

avatar

Nombre de messages : 424
Age : 62
Localisation : Tours
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: le sens de la Loge libre   Ven 18 Juin - 0:39

Je ne suis pas vexé, rassure-toi.

Par contre, je ne crois absolument pas que les obédiences garantissent quoi que ce soit en matière d'initiation.

Bien au contraire, leur obsession de la quantité (source de capitations) les a amenées à initier "à tour de bras" des profanes qui n'ont pas les qualifications nécessaires. Il en résulte des Loges composées de braves types mais qui n'ont pas l'opiniâtreté et la rigueur dans le travail, le courage de tourner le dos aux sirènes de l'égo, le goût de l'ascèse initiatique ... et tout cela tourne à une simple sociabilité maçonnique, une sorte de fraternelle.

Cela ne signifie pas que les Loges libres sont exemptes de risques mais la défense de l'initiation traditionnelle suppose d'accepter ces risques.

Et je préfère cette prise de risques à la certitude de la profanisation des systèmes obédientiels.

Frat:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le sens de la Loge libre   Ven 18 Juin - 10:16

...pardonne ma naïveté mon frère qui est sans doute du à mon manque d'expérience et mon peu de vécu maçonnique,puisque je n'es été initié qu'il y a quelques mois.
Je vais garder les yeux ouverts et mon cœur pur .
Bonne journée à toi et à ceux que tu aimes.

TAF
Revenir en haut Aller en bas
Jean Serlun

avatar

Nombre de messages : 424
Age : 62
Localisation : Tours
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: le sens de la Loge libre   Ven 18 Juin - 21:10

Tu as raison.
J'aime cette phrase "Je vais garder les yeux ouverts et mon coeur pur".

Elle me fait penser à un gars que j'aime bien qui a dit, il y a longtemps, "heureux les coeurs purs ...." Je te laisse te souvenir de la fin. C'est dans Mathieu, 5.8.

Frat:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le sens de la Loge libre   Sam 19 Juin - 17:45

Jean Serlun a écrit:
Tu as raison.
J'aime cette phrase "Je vais garder les yeux ouverts et mon coeur pur".

Elle me fait penser à un gars que j'aime bien qui a dit, il y a longtemps, "heureux les coeurs purs ...." Je te laisse te souvenir de la fin. C'est dans Mathieu, 5.8.

Frat:.

double clignement de l'oeil gauche

TAF
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le sens de la Loge libre   Mer 29 Aoû - 2:26

Je pense qu'il est necessaire de faire vivre une fédération regroupant des Loges libres aux rites différents.
Justement pour éviter ce cycle création-fermeture de Loges, espoir-desillusion, force-abattement.
Cette fédération non pas de type associatif mais spirituellement vivante.

J'ai encore au fond de moi un exemple douloureux de loges radiées prises à parties par des F et S ne connaissant pas l'esprit manipulateur exécuteur du grand-maître de l'obédience concernée.

Mon vœu est de voir vivre une fédération lumineuse où les mots ne seraient pas pompeux, la cordonite serait guérie, la blancheur du tablier sans breloques rejoignant la pureté du chemin à suivre.
Le rire n'y serait pas diabolique mais proviendrait de cœurs simples.

Frat
Revenir en haut Aller en bas
claude

avatar

Nombre de messages : 87
Age : 70
Localisation : Bretagne Nord
Date d'inscription : 07/02/2010

MessageSujet: Re: le sens de la Loge libre   Sam 1 Sep - 16:38

Diego a écrit:
Je pense qu'il est necessaire de faire vivre une fédération regroupant des Loges libres aux rites différents.
Justement pour éviter ce cycle création-fermeture de Loges, espoir-desillusion, force-abattement.
Cette fédération non pas de type associatif mais spirituellement vivante.

Frat

Je ne comprends pas, mon TCF Diego, ce que tu entends par "pas de type associatif mais spirituellement vivante"

Quant à ta fédération regroupant des loges libres aux rites différents ...
Ca s'appelle une nouvelle Obédience ça, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Greer

avatar

Nombre de messages : 46
Age : 56
Localisation : Champagne Ardenne
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: le sens de la Loge libre   Lun 3 Sep - 11:48

"Ca s'appelle une nouvelle Obédience ça, non ?"
@ Claude :
Je trouve ta question très pertinente. A quoi bon se retrouver "sauvages", ou au mieux "libres", s'il s'agit de retomber dans une usine à gaz hiérarchique, politique et ... économique, que nous aurons rebâtie de nos propres mains? (cf Hegel; la dialectique du maître Wink et de l'esclave). Mais aussi, à quoi bon se couper totalement du monde maçonnique, et n'étant plus ni visible ni, surtout, visitables? Une fédération aux liens (administratifs j'entends) lâches me semble la solution, mais assortie de la vigilance constante envers le risque de "réobédientialisation" (pardon pour le barbarisme). Toujours poser sur les statuts de ces entités le bon vieux coq du cabinet de réflexion.
A l'inverse, la richesse et le bonheur de visiter et découvrir des ateliers frères en l'audace d'avoir rompu les amarres du vieux système, d'apprécier, sous des décorums et des installations matérielles des plus sobres, le travail maçonnique le plus rigoureux. C'est souvent la solution des listes de L libres & souveraines, affiliées ou référencées à un réseau qui le permet.
Le lien subtil et équilibré qui "fédère" ces LL devrait être, au fond, tout simplement, la fraternité, ni plus, ni moins.
Facile à dire.
Bonne journée, bonne rentrée à vos petits écoliers, et salutations fraternelles.
Revenir en haut Aller en bas
Jean Serlun

avatar

Nombre de messages : 424
Age : 62
Localisation : Tours
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: le sens de la Loge libre   Lun 10 Sep - 23:05

Il existe d'ores et déjà des liens entre la plupart des loges libres par l'intermédiaire du web.

Parmi les réseaux existants, deux principalement regroupent un nombre non négligeable de loges travaillant à des rites différents : ce sont l'Alliance Maçonnique Universelle (ALMA) et la Fédération des Loges Libres et Souveraines (FLLS). Le premier est animé de La Rochelle, le second de Lille.

Notre Loge "Les Chemins de Compostelle" est membre du réseau de l'ALMA.

Contrairement aux systèmes obédientiels, il n'y a aucune hiérarchie administrative, aucune capitation, pas de réglement intérieur ni de "justice maçonnique". J'ai déjà eu l'occasion d'écrire que, chez nous, seul l'Architecte est grand ...

Les réseaux permettent de nouer des contacts dans le respect mutuel : Ils nous donnent la possibilité d'échanger des planches, de savoir où rendre visite, d'accueillir des profanes ou des frères et soeurs en transit ou s'installant dans tel ou tel Orient ...

Pour l'instant, cela fonctionne sans que quiconque ait songé à s'y tailler une place éminente où il apparaitrait aux autres comme "sérénissime".

D'ailleurs, l'état d'esprit dominant parmi les frères et les soeurs qui ont choisi l'aventure de la maçonnerie indépendante les rendrait particulièrement hostiles à toute tentative hégémonique.

Je ne sais si cela durera, si ce chemin est une voie sans issue ou s'il ouvre vers une nouvelle forme d'organisation maçonnique centrée sur l'indépendance et la collaboration des loges dans le respect des différences.

Mais je sais qu'il y a eu un temps d'avant les obédiences et qu'il n'est pas aberrant qu'au moins une partie du paysage maçonnique vive déjà un temps d'après les obédiences. Le tout c'est de le faire en ne rejettant pas les frères et les soeurs qui trouvent dans le système obédientiel une réponse à leur propre quête.

Jean Serlun
Revenir en haut Aller en bas
Tao



Nombre de messages : 110
Age : 43
Localisation :
Date d'inscription : 11/09/2009

MessageSujet: Re: le sens de la Loge libre   Mar 11 Sep - 2:47

Saluton al vi, Gefratoj !

J'aime bien la réponse...

Spirite,
Revenir en haut Aller en bas
claude

avatar

Nombre de messages : 87
Age : 70
Localisation : Bretagne Nord
Date d'inscription : 07/02/2010

MessageSujet: Re: le sens de la Loge libre   Mar 11 Sep - 10:53

Tel qu'il est décrit par notre F:. ce fonctionnement semble intéressant.

Je me pose néanmoins une question.
La Maçonnerie est basée sur la reconnaissance ( "Mes FF:. et mes SS:. me reconnaissent comme tel" )
Les Obédiences ne reconnaissent pas les loges indépendantes.
Partant de là, elles ne reconnaissent pas non plus les FF:. et SS:. initiés par ces loges.

Je me demande quel peut être la vie maçonnique de ces FF:. et SS:. que la presque totalité de la maçonnerie ne reconnaît pas comme tels.
Revenir en haut Aller en bas
Jean Serlun

avatar

Nombre de messages : 424
Age : 62
Localisation : Tours
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: le sens de la Loge libre   Mar 11 Sep - 14:31

C'est l'un des obstacles qui freine quelque peu le développement de la maçonnerie indépendante.

En fait, les Maçons d'expérience, qui sont souvent à l'origine des loges libres, se passent assez facilement de la reconnaissance obédientielle mais nous initions aussi des apprenti(e)s qui ont besoin de goûter à la diversité des pratiques maçonniques, ne serait-ce que pour confirmer ou infirmer leur choix.

Cependant, les choses évoluent peu à peu :

D'abord, même si elle est n'est pas encore très dense, la trame des loges libres se renforce chaque année et un jour viendra où il y en aura au moins une par ville d'importance. Cela facilitera les rencontres.

Ensuite, peu à peu, des loges obédientielles se rappellent que elles sont sensées être souveraines et acceptent de recevoir des frères (parfois des soeurs) selon leur grade et quelle que soit leur appartenance administrative. Les dernières mésaventures d'une célèbre obédience internationalement reconnue ont ouvert les yeux à bien des ateliers qui désormais rejettent les anciennes attitudes discriminatoires. Pourvu que cette palinodie soit durable.

Espérons en confiance et en sérénité.
Revenir en haut Aller en bas
claude

avatar

Nombre de messages : 87
Age : 70
Localisation : Bretagne Nord
Date d'inscription : 07/02/2010

MessageSujet: Re: le sens de la Loge libre   Mar 11 Sep - 17:13

Cette situation me semble particulièrement complexe.

Si en majorité les loges indépendantes sont, je crois, dignes de confiance et fidèles aux traditions maçonniques il est vrai aussi que, parmi elles, on trouve des loges qui n'ont de maçonnique que le nom.

D'où la prudence des Obédiences.

Il est dommage que l'ensemble des loges indépendantes ait à souffrir des dérives de certaines mais comment savoir, a priori, comment faire la différence ?

Et comment savoir si les personnes initiées dans l'une de ses loges l'ont été "dans la tradition" et selon les règles admises en maçonnerie ?
Revenir en haut Aller en bas
Jean Serlun

avatar

Nombre de messages : 424
Age : 62
Localisation : Tours
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: le sens de la Loge libre   Mar 11 Sep - 22:04

C'est pourquoi aucune loge ne peut raisonnablement rester seule et coupée des autres.

En fait, en dehors du système obédientiel, il n'y a que deux cas de figure permettant de faire régner la confiance :

1er cas, avant les obédiences : Il existait des systèmes "généalogiques" composés d'une Loge mère et de plusieurs Loges filles, voire "petites-filles". La confiance provenait de la notoriété de la Loge mère dont le renom garantissait le sérieux de ses filles.

2ème cas après et à côté des obédiences : Les loges libres d'aujourd'hui se rassemblent en réseaux comme je l'ai expliqué plus haut. Lorsqu'une loge isolée se rapproche du réseau pour l'intégrer, une enquête est menée (par trois messagers en ce qui concerne l'ALMA) pour vérifier le sérieux, la rigueur et le caractère maçonnique de la nouvelle venue. Il convient au réseau s'assurer qu'il donne judicieusement sa confiance.

Je ne connais pas de troisième système. Et, effectivement, la prudence doit être la rêgle.

Mais je connais une loge longtemps chérie de la GLUA qui n'a pas hésité à initier un profane d'un coup de maillet. Comme quoi le système obédientiel ne garantit pas grand chose.
Sans oublier ces américains - on ne peut plus reconnus - qui vendent - cher - les 33 degrés en une seule journée.


Revenir en haut Aller en bas
Greer

avatar

Nombre de messages : 46
Age : 56
Localisation : Champagne Ardenne
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: le sens de la Loge libre   Mer 12 Sep - 12:21

Une loge qui resterait "seule et coupée des autres" pourrait peut-être devenir ce que d'aucuns taxent de "sauvage".
Parties prenantes d'un réseau, avec les procédures d'enquête et de visites par les messagers (ALMA par ex. ), et surtout exposant leur vie à des visiteurs d'autres ateliers, les loges souveraines me semblent se prémunir efficacement contre le risque de devenir des électrons libres, voire fous.
Une autre garantie contre le risque de dérives est surtout constituée, il me semble, par les liens officieux mais bien fraternels et solides qui se tissent avec des FF visiteurs membres de loges obédientielles. Certains sont fidèles et réguliers, les liens sont forts, et passent bien haut par dessus les excommunications soit-disant encourues. C'est la fraternité et la "reconnaissance" du travail maçonnique qui prime; l'essentiel.
Ces liens, c'est comme ça que je les vis, nous gardent aussi, s'il était besoin, du risque de se mettre à faire n'importe quoi.
Je pense qu'aujourd'hui, alors que ce mouvement est relativement jeune, les piliers de la plupart des ateliers libres sont issus soit de crises récentes du système obédientiel, soit de l'effondrement partiel d'une obédience. Ces FF en ont assez "soupé", et tiennent haut leur niveau d'exigence pour ne plus revivre certaines dérives. Qu'en sera t'il dans 20 ans? A nous de l'inventer.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le sens de la Loge libre   

Revenir en haut Aller en bas
 
le sens de la Loge libre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» passage de la nuit des sens à la nuit de l'esprit
» JE ME SENS A L'ETROIT
» Je me sens perdue
» Atteinte au libre-choix en matière de fin de vie.
» sens de rotation des Energies

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chemins Initiatiques :: Le coin des discussions :: à la porte du Temple-
Sauter vers: