Chemins Initiatiques

Forum d'une Loge Libre
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» je mets le forum en sommeil
Ven 18 Avr - 15:18 par Florence

» Le maçon est-il à la fois fier et humble?
Mar 11 Fév - 1:31 par Tao

» le breuvage d'amertume.
Dim 2 Fév - 17:05 par Bon Feu

» Scandales maçonniques
Dim 19 Jan - 5:19 par Bon Feu

» Présentation
Dim 19 Jan - 5:04 par Bon Feu

» le rituel de l'ombre
Sam 14 Déc - 16:06 par Bon Feu

» article sur la vision guénonienne de l'initiation
Sam 7 Déc - 18:28 par lucien

» voute etoilee
Mer 20 Nov - 12:54 par Bon Feu

» une bonne nouvelle
Dim 17 Nov - 7:45 par Bon Feu

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
à lire

Partagez | 
 

 franc-maçonnerie traditionnelle et initiation féminine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean Serlun

avatar

Nombre de messages : 424
Age : 61
Localisation : Tours
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: franc-maçonnerie traditionnelle et initiation féminine   Sam 22 Aoû - 19:54

Réflexions sur l’initiation féminine.

Membre d’une Respectable Loge mixte, c’est avec joie (et appréhension, le sujet est périlleux) que je veux partager avec les visiteurs de ce forum ma réflexion sur l’initiation féminine. Sur ce sujet comme ailleurs, le témoignage de René Guénon est pour moi la référence traditionnelle fondamentale et je vais tenter de résumer sa position de la façon suivante :

L’initiation féminine est parfaitement légitime et elle a été effective dans toutes les sociétés qui ont précédé les temps modernes. Cependant, elle n’avait aucun sens dans le cadre de l’initiation chevaleresque et devait forcément être minoritaire dans celui de l’initiation artisanale car, collective et extérieure au foyer, elle concernait surtout le monde des hommes. C’est en fait l’initiation sacerdotale qui pouvait vraiment convenir à la spécificité féminine.

Or, depuis le remplacement de la société médiévale par la société moderne, seule l’initiation artisanale a perduré, recueillant en outre quelques bribes des deux autres initiations. De fait, et compte tenu de la position inférieure des femmes dans la société, la maçonnerie spéculative moderne n’a conservé de tradition régulière que celle qui était strictement masculine.

Et toute tentative de maçonnerie mixte ou féminine est vouée à échouer en terme de transmission régulière. Seul le compagnonnage pourrait intégrer des métiers féminins (comme la broderie) ou mixtes (comme le tissage) à condition de disposer d’individus capables d’y adapter les rituels de façon strictement régulière, ce dont Guénon doute dans l’état actuel de l’involution. (1)

Si j’adhère totalement à la doctrine traditionnelle ainsi exprimée par René Guénon, je constate aussi qu’elle est appliquée à une situation sociale où les fonctions des hommes et des femmes sont fortement différentiées et où ces dernières n’ont qu’un accès très réduit à l’autonomie. Dans les années qui ont précédé et suivi la première guerre mondiale, c’était encore le cas de l’Europe qu’a connue le jeune Guénon, a fortiori de l’Egypte où il vivait entre 1930 et 1950.

Mais c’est justement parce qu’elle exprime parfaitement la doctrine traditionnelle que cette position ne peut plus être appliquée à la société occidentale actuelle où les choses ont beaucoup évolué depuis soixante ans et où la distinction entre hommes et femmes est presque effacée, la confusion étant totale entre leurs rôles distinctifs. Aujourd’hui, tous les métiers sont accessibles aux femmes, situation qui n’a son pareil dans aucune société passée.

Entendons-nous bien – et pour éviter tout malentendu – je ne porte aucun jugement qui serait complètement déplacé quand on se place, comme Guénon, au point de vue de l’Histoire cyclique. Je constate un état de la société en un lieu et à un moment de son évolution.

La question que je pose est la suivante : Dans ce contexte nouveau, que reste-t-il des raisons évoquées pour exclure la moitié de l’humanité de la quête initiatique ?

Citons maintenant trois passages fondamentaux de René Guénon :

« /…/ la connexion avec le métier, si elle a cessé d’exister quant à l’exercice extérieur de celui-ci, n’en subsiste pas moins d’une façon plus essentielle, en tant qu’elle demeure nécessairement inscrite dans la forme même de cette initiation ; si elle venait à en être éliminée, ce ne serait plus l’initiation maçonnique, mais quelque autre chose toute différente ; /…/ » (Aperçus sur l’Initiation, page 102).

« La connexion avec le métier, tout à fait indépendante de son exercice extérieur, demeure nécessairement inscrite dans la forme même de cette initiation et dans ce qui la caractérise et la constitue essentiellement comme telle, de sorte qu’elle ne saurait en aucun cas être valable pour quiconque est inapte à exercer le métier dont il s’agit. » (Etudes sur la Franc-maçonnerie et le compagnonnage, tome II, p21)

« Ainsi, si l’initiation maçonnique exclut notamment les femmes /…/ et aussi les hommes qui sont affectés de certaines infirmités, ce n’est point tout simplement parce que, anciennement, ceux qui y étaient admis devaient être capables de transporter des fardeaux ou de monter sur des échafaudages, comme certains l’assurent avec une déconcertante naïveté ; c’est que pour ceux qui sont ainsi exclus, l’initiation maçonnique comme telle ne saurait être valable, si bien que les effets en seraient nuls par défaut de qualification. » (Aperçus sur l’Initiation, p. 102).

J’en conclus qu’à partir du moment où une société donnée permet à une femme d’exercer couramment et tout à fait normalement un métier ( même s’il a dans le passé été réputé « masculin »), les empêchements à l’initiation liés à l’inaptitude à ce métier tombent d’eux-mêmes.

Or, parfois, dans la maçonnerie moderne, ceux qui défendent l’ouverture de l’initiation aux femmes assoient leur argumentation sur la déconnection d’avec le métier de tailleur de pierre.

Espérant ne pas trahir la pensée traditionnelle, je pense au contraire que c’est parce que les métiers qui lui servent de support sont désormais ouverts aussi bien aux hommes qu’aux femmes que la maçonnerie d’aujourd’hui n’exclut plus aucun de deux sexes. Et ce n’est pas une question d’aptitude physique au métier mais de place et de rôle des
femmes dans la société. C’est donc le résultat d’une évolution sociale et non de l’évolution technologique.

D’ailleurs, d’un point de vue traditionnel, le problème de la non-qualification concerne indifféremment les femmes et les hommes dont l’état physique et la situation dans la société ne permettraient pas l’exercice du métier.

Car, si l’on imagine mal faire chevalier quelqu’un qui serait incapable de manier l’épée, on imagine tout aussi peu faire maçon celui qui ne saurait frapper un ciseau avec un maillet. Cependant, l’initiation sacerdotale pourrait être ouverte à l’un ou l’autre des ces individus.

Et comment initier valablement au temps de Voltaire des femmes que leur situation juridique et leur état de dépendance sociale envers les hommes empêchaient d’être considérées comme libres ?

Les conditions adoptées par les organisations initiatiques doivent donc s’adapter à celles de la société dans laquelle elles sont implantées en un lieu et à un moment donné. Car ce qui était la réalité de la société médiévale ne l’était plus pour celle du XVIIIème siècle, encore moins pour celle d’aujourd’hui qui ne ressemble à aucune autre dans le passé.

Le renfort des femmes qualifiées est précieux car, devenus trop peu
nombreux, les vrais initiés ont trop besoin de tout ce qui reste de force initiatique pour s’en passer.


J’en conclus que Guénon a totalement raison sur le plan de la doctrine
et que c’est justement pour cela que, le processus d’involution cyclique ayant poursuivi son développement, sa position sur l’initiation féminine doit être mise en cohérence avec la situation des hommes et des femmes dans la société du XXI° siècle.


Notes :

(1) : citons à ce propos la phrase d’Oswald Wirth : « J’appelle de tous mes vœux la femme de génie qui restituera à ses sœurs le symbolisme de l’aiguille. » (cité par Jean Reyor, in Sur la route des Maîtres maçons.)

Bibliographie :

René Guénon, « initiation féminine et initiations de métiers », in Etudes sur la Franc-maçonnerie et le compagnonnage, t.2, page 19-25, Editions traditionnelles, Paris, 1986.

René Guénon, « le symbolisme du tissage », in Articles et comptes rendus, t.1, page 21-24, Editions traditionnelles, Paris, 2002.

René Guénon, « des qualifications initiatiques », in Aperçus sur l’initiation, pages 96-108, Editions traditionnelles, Paris, 2000.

Jean Reyor, « initiation féminine et franc-maçonnerie », publié dans la revue Etudes Traditionnelles (janvier-février 1960). Article intégré à Sur la route
des Maîtres maçons
, chapitre X, pages 102-108, Editions traditionnelles,
Paris, 1989. Dans cet article, l’auteur commente celui de Marius Lepage,
« L’initiation de la femme », publié dans la revue Le symbolisme (octobre-décembre 1959).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: franc-maçonnerie traditionnelle et initiation féminine   Mar 1 Sep - 23:34

Une visite à conseiller : http://www.glff.org/internet/index.php Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
leloviret



Nombre de messages : 113
Age : 77
Localisation : tours
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: franc-maçonnerie traditionnelle et initiation féminine   Sam 6 Mar - 20:16

Il y a Guenon et les autres !!!!!
Pour le Pasteur Anderson " Lespersonnes admises comme membres d'une loge doivent être des hommes de biens et loyaux , nés libres et d'âge mur et circonspects, ni serfs , ni Femmes, ni hommes sans moralité ou de conduite scandaleuse, mais de boinne réputation "
Dans ces conditions , il va de soi que pour les maçons dits " Réguliers" c à d Anglais accepeter ces conditions c'est faire partie de l'universalité , les rejetet , tout ou partie c'est se placer délibérement en position d'irrégularité ...
Vaste sujet quand on sait le rôle que nos compagnes jouent dans la " création " et qu"'n Egypte il fallait frappaer à la porte de temple d4ISIS pour entrer et demander l'initiation ..
j'y reviendrai
Revenir en haut Aller en bas
leloviret



Nombre de messages : 113
Age : 77
Localisation : tours
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: franc-maçonnerie traditionnelle et initiation féminine   Dim 7 Mar - 13:58

Les rapports de la femme et de la F Maçonnerie posent deux questions essentielles :

-La femme est elle initiable ,
- L'initiation Maçonnique et plus particulièrement celle du R EAA LUI CONVIENT ELLE ??
Autour de ces 2 questions gravitent tout le problème ..L'initiation qu'on lui propose est elle adaptée à sa condition ?? à SON PERSONNAGE ??

Question simple !!! réponse plus compliquée ..
Revenir en haut Aller en bas
Jean Serlun

avatar

Nombre de messages : 424
Age : 61
Localisation : Tours
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: franc-maçonnerie traditionnelle et initiation féminine   Dim 7 Mar - 21:13

Je crois qu'il est facile de répondre sur la première partie de la question. Guénon, qu'on ne peut suspecter de complaisance envers les modes des société modernes, affirme que l'initiation féminine est parfaitement légitime.

Par contre, il est certain que l'initiation maçonnique a été faite par les hommes et pour eux, quel que soit le rite pratiqué.

L'initiation spécifiquement féminine a disparu, peut-être depuis la fin de l'antiquité et l'absorption de la tradition gréco-romaine par la tradition judéo-chrétienne, tout au moins en Occident puisqu'elle perdure en Orient.

A moins de pouvoir retrouver une tradition féminine, par exemple en utilisant les métiers féminins dans l'initiation compagnonnique. Guénon en envisageait la possibilité théorique mais doutait fortement que l'on puisse trouver à son époque des initié(e)s capables d'une telle prouesse. A plus forte raison, aujourd'hui, l'involution ayant poursuivi son cours !

Il nous reste donc à adapter des rites masculins à la présence féminine, ce qui ne va pas sans quelques difficultés ... et pas seulement de vocabulaire.

Dans ce contexte, le REAA, qui est plus alchimique que le RER ou les rites chevaleresques, me parait le moins mal préparé pour cela.

Mais sur ce sujet il y a beaucoup à dire !
Revenir en haut Aller en bas
leloviret



Nombre de messages : 113
Age : 77
Localisation : tours
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: franc-maçonnerie traditionnelle et initiation féminine   Lun 8 Mar - 17:39

Saint Bernard , celui là même qui prêcha la croisade disait :" Parce que nous sommes charnels , il faut que notre désir et notre amour commencent par la chair" ( epitre 126 pour les amateurs de précision )

Le F M ayant été , de par son initiation , éveillé sur l'ordonnacement des choses de la vie , comment pourrait il ne pas se sentir concerné par ce problème immobilisme et révolution . Il doit savoir placer sa réflexion sur le thème de l'évolution .Dans ce monde tout évolue , les êtres et les choses .La femme est , maintenant , témoin juge et partie, comment l'illumination que le F M a reçue , ne pourrait elle déverser un peu de sa LUMIERE "qui doit venir de l'intérieur , sur ce problème toujours d'actualité ".
N'est ce pas là un juste retour des choses .A l'aube de l'humanité , les Dieux n'existaient pas encore .Les traditions parlent de la Déesse-Mère .C'est un point que nous fournit l'archéologie moderne , il y a lieu donc , de l'aborder avec sérennité .On retrouve ainsi en Mesopotamie ou en Crête toute cette vénérable symbolique depuis les Vénus jusqu'à la double hache sacrée qui devrait figurer dans les symboles de notre respectable atelier ...
Si Dieu existe ( ou le Logos ) sous forme d'etincelle , d'Energie devrais je dire , celle ci ne peut être statique , mais ne peut être mise en mouvement que par l'union des contraires : l'hermaphrodite ( ou l'Herm-Aphrodite ou le feu d'Hermés et l'eau d'Aphrodite )
Vu sous cet angle , les énergies masculines et féminines sont contraires mais complémentaires C'est l'union du deux qui accomplit le 3 dans l'unité nécessaire à la réalisation de l'être pour ouvrir le quaternaire ( 4 lettres couronnées , 4 chiffres )
Pour en finir rapidement car cela mériterait encore un long développement je pourrais dire que si , l'initiation de l'Homme est SOLAIRE , celle de la Femme LUNAIRE, on pourrait dire aussi que MIDI et Minuit c'est pareil et que le Mi est semblable au Mah pour dire -à l'instar d'Hermés -que le Haut soit comme le Bas afin d'accomplir les miracles de l'Unité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: franc-maçonnerie traditionnelle et initiation féminine   Mer 21 Avr - 12:44

Féminin et Masculin, Ying et Yang, symbolismes solaire et lunaire... toutes ces énergies forment et forgent l'âme humaine. Quelle que soit l'enveloppe corporelle.

L'esprit, l'âme, peut s'incarner dans un corps masculin ou dans un corps féminin. Incarnation ne signifie pas amputation.
Sexualité du corps. A-sexualité de l'esprit (ou bi-sexualité).

En france, nous avons le choix dans nos cheminements maçonniques : des loges exclusivement masculines, des loges mixtes, des loges exclusivement féminines.
Je trouve que c'est bien ainsi, à condition que les unes ne dénigrent pas les autres.
Et quand des visites mutuelles sont possibles, c'est encore mieux !!!

Quant aux questionnements : "la femme est-elle initiable?".... Rolling Eyes
Ils me rappellent étrangement des questionnements d'un autre âge : "la femme a-t-elle une âme ?".... de l'église catholique... Rolling Eyes

J'ai été initiée au REAA à la GLFF.
Les rituels ne me paraissent pas "inadaptés", ils vivent et évoluent...
Pour moi, l'essentiel c'est le SENS que chaque soeur et chaque frère va trouver par son vécu singulier et unique du rituel, le TRAVAIL qu'elle (et il) va accomplir pour se transformer, évoluer, SE PERFECTIONNER.
Revenir en haut Aller en bas
Jean Serlun

avatar

Nombre de messages : 424
Age : 61
Localisation : Tours
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: franc-maçonnerie traditionnelle et initiation féminine   Sam 1 Mai - 12:59

Depuis que j'ai écrit ce texte et que nous avons échangé les propos qui précèdent, j'ai aussi mis en ligne, pour les Maîtres et Maîtresses du forum, quelques réflexions sur Marie-Madeleine qui me semblent donner un relief très particulier au rôle de la femme dans le processus initiatique.

Les textes cités sont accessibles à tous puisqu'il s'agît de la fin de l'évangile selon Saint Jean et de passages des évangiles dits "apocryphes", de Thomas et surtout de Marie.
Revenir en haut Aller en bas
leloviret



Nombre de messages : 113
Age : 77
Localisation : tours
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: franc-maçonnerie traditionnelle et initiation féminine   Sam 8 Mai - 17:19

J'ai écouté un débat télévisé .Il y avait entr'autre, la grande maitresse de la G L F F qui disait ne pas vouloir d'hommes dans son obédience ......
Mais c'est vrai que ces débats ne sont faits que pour les amuser entr'eux et amuser le public ..qui trouve là encore un moyen de salir la M ...
Nous , nous savons bien que , nombre de femmes , vétues de Rouge , étaient des initiées initiantes .....Il n'est que de voir M Madelaine ou ....ISIS à qui nous devons la Branche d'Accacia ..
soit dit en passant ...
Revenir en haut Aller en bas
leloviret



Nombre de messages : 113
Age : 77
Localisation : tours
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: franc-maçonnerie traditionnelle et initiation féminine   Mar 11 Mai - 21:27

Les textes sur Marie de Magdala sont clairs pour celles et ceux qui
veulent bien y prêter quelque attention ..
L'evangile de Thomas parle clairement de la reintégration des êtres dans l'Adam androgyne et il incite les " mâles " à devenir " femelles " tout au moins a épouser à leur tour la partie femelle qui est en eux s'ils veulent retrouver le " chemin"de la Reintegration ( COMME il attirera Marie pour la rendre mâle afin qu'elle puisse devenir un esprit VIVANT pareil à vous les mâles )Entendu dans ce sens , il n'y a plus de femme , il n'y a plus d'hommes , il y a des êtres humains tous capables de recevoir et de donner l'initiation véritable , car dans ce sens seul l'Amour existe et se transmet ..
Revenir en haut Aller en bas
lucien



Nombre de messages : 150
Age : 67
Localisation : marbais
Date d'inscription : 11/06/2011

MessageSujet: Re: franc-maçonnerie traditionnelle et initiation féminine   Sam 11 Juin - 12:11

les femmes sont parfaitement initiables tout comme les hommes.
Il existe d'ailleurs dans l'Islam, le bouddhisme, ... des formes initiatiques pour les femmes.
En occident, dans le monde chrétien, il y a les couvents, l'accès à l'hésychasme (je dois vérifier si les femmes y ont effectivement accès).
En maçonnerie, la création d'une branche initiatique régulière demande un être (homme ou femme?) qualifié pour assuré la transmission de la présence spirituelle effective.
Des hommes (hommes ou femmes) n'ont pas la capacité de créer de toute pièce (voire par imitation ou copie de formes existantes) une forme initiatique authentique.
Je renvoie à Guénon et aux commentaires ci-dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Jean Serlun

avatar

Nombre de messages : 424
Age : 61
Localisation : Tours
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: franc-maçonnerie traditionnelle et initiation féminine   Sam 18 Juin - 10:16

Ce dernier message est fort intéressant car on peut y lire de façon sous-jacente la question de la régularité du dépot que les organisations initiatiques modernes disent avoir reçu ... et donc la réalité de l'influence spirituelle (BARAKAH).

Effectivement, pour qu'elles soient régulières (au sens initiatique du terme, bien sur, car le sens administratif de la GLUA est une mauvaise plaisanterie), il faut donc qu'il n'y ait pas eu de rupture complète entre la maçonnerie de métier qui a précédé et la maçonnerie spéculative qui a suivi.

Or, la tendance actuelle est souvent de nier la transmission entre les deux formes de l'inititation maçonnique. Si vraiment il n'y avait aucun lien entre les deux, notre maçonnerie serait vide de tout sens initiatique.

Mais heureusement tout laisse à penser que ce n'est pas le cas même si, bien entendu, la trace écrite reste insaisissable.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: franc-maçonnerie traditionnelle et initiation féminine   Mar 26 Juil - 17:11

Une femme enceinte n'est pas initiable car on n'a pas le droit d'initier le bébé qu'elle porte mais sinon, pour quoi la femme ne serait-elle pas in initiable ?
Je peux comprendre que l'on ne veuille pas que toutes les loges soient mixtes car j'ai, moi-même, fait le choix d'une loge féminine et je n'aimerais pas que l'on initie des hommes. Il me semble qu'il n'y a pas de problème pour nous puisse que l'on peut être initiées dans certaines obédiences. Cependant, je suis très dérangée de ne pas pouvoir visiter toutes le obédiences......certains frères ne nous reconnaissent pas encore. Pour moi, la question de savoir si la femme est initiable ou non ne se pose pas puisque nous sommes initiées !!!!! Il me semble qu'il s'agit d'un débat d'un autre temps.
Revenir en haut Aller en bas
lucien



Nombre de messages : 150
Age : 67
Localisation : marbais
Date d'inscription : 11/06/2011

MessageSujet: Re: franc-maçonnerie traditionnelle et initiation féminine   Mar 26 Juil - 18:41

Comme je l'ai déjà signalé, les femmes sont parfaitement intiables tout comme les hommes. L'initiation n'est pas une affaire de sexe mais de filiation d'une part et d'autre part de forme traditionnelle.
Le problème avec la FM, c'est que la forme initiatique a été développée pour des hommes (sexe masculin) et la se pose la question de la validité de l'initiation pour les femmes. Car à quoi bon être initié en FM s'il s'agit d'une illusion (d'un mensonge): ceci si l'on se conforme strictement au point de vue traditionnel (Guénon a bien expliqué cela)

Cependant, dans notre époque, il faut constater au nom des principes de "laïcité" en particulier et de l'idéologie qu'elle porte (liberté absolue de conscience, égalité de tous, mêmes droits pour tous, ... : il s'agit bien d'apriori et non de vérité; les faits montrent partout, dans tous les domaines que cela n'est pas vrai; d'ailleurs en parallèle on "promovoit" la diversité, l'expression des différences, etc...), je disais donc que le courant moderne vise à réduire tout à du psychique (voir à de simples éléménts chimiques), une croyance en valant une autre (tout devient opinion) sauf ce que la science (elle aussi prise comme idole de référence) dit : et de ce point de vue moderne, tu as tout à fait raison mais alors qu'on ne parle plus d'initiation (au sens spirituel), de réalisation du Soi.

Que l'on se contente de profiter de sa vie comme on l'entend, du mieux qu'on peut jusqu'à la mort néantisante.
Mais si l'on prend conscience d'une réalité immuable, éternelle, alors, comment sortir de ce dilemne?
il semble que les compagnons du tour de France sont occupés à mettre au point une initiation de métier accessible aux femmes (eux étant encore pleinement opératif y sont autorisé)
Revenir en haut Aller en bas
Jean Serlun

avatar

Nombre de messages : 424
Age : 61
Localisation : Tours
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: franc-maçonnerie traditionnelle et initiation féminine   Mer 27 Juil - 23:40

Ne jamais oublier les temps où nous vivons !

Nous sommes dans une situation inconnue depuis 64500 ans (temps d'un manvantara) où l'involution efface peu à peu toutes les différenciations traditionnelles pour faire place à un étrange contexte : Tout, dans notre société, est finalement très proche de la situation première, à ceci près que les fondements en sont devenus non-spirituels.

Cependant, plus cette nous sommes éloignés de l'age d'or, plus nous sommes prêts au basculement qui nous y ramène.

Dans cette situation, il n'est pas surprenant que les femmes soient initiables comme les hommes dans la même organisation initiatique traditionnelle résiduelle.

Car, paradoxalement, aujourd'hui à la fin des temps comme autrefois au début des temps, la différentiation "hommes/femmes" tend à s'estomper et les obstacles à l'initiation féminine au sein d'une organisation masculine s'évanouir les uns après les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: franc-maçonnerie traditionnelle et initiation féminine   Jeu 28 Juil - 10:38

Mes TTCCFF,

Il se trouve que nous avons un cerveau, un coeur et même des muscles, puissants pour certaines femmes !!!!!! Nous pouvons donc penser, réfléchir, ressentir, agir.........

lol!
Revenir en haut Aller en bas
lucien.d
Invité



MessageSujet: Re: franc-maçonnerie traditionnelle et initiation féminine   Jeu 28 Juil - 13:26

A tous et toutes
particulièrement à Claudie

Je suis bien conscient, et je ne suis pas le seul, à savoir tout cela et même plus.

Je suis toujours étonné de certaines réactions et de l'absence d'autres réactions!

Par exemple, pourquoi les femmes ne réclament pas de faire partie d'une équipe de football?
Est-ce ridicule? Ou bien tout simplement, parce que c'est ainsi et qu'il n'y a là aucun mal, aucune dévalorisation de la femme (ni de l'homme, quoique ....)

le fait que l'initiation maçonnique, du point de vue traditionnel est masculine n'implique absolument pas une quelconque ignorance des qualités de la femme ni une dévalorisation de la femme, ni même sa mise "à l'écart".

par ailleurs, l'intervention de Jean Serlun, qui précède ta réponse, ajuste ce point de vue.

En FM, plutôt dans le courant maçonnique exite deux grands courants, l'un traditionnel l'autre libéral (dit aussi adogmatique, défenseur de la laïcité) et cela donne des discussions sur la composition "d'une équipe de football", masculine, féminine, mixte ....

Affectueusement et respectueusement
TAF
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: franc-maçonnerie traditionnelle et initiation féminine   Jeu 28 Juil - 15:06

C'est bien ce courant traditionnel qui m'inquiète car on pourrait, si les femmes n'y faisaient pas attention, amener chacune d'entre nous à être recluse à la maison comme on peut le voir dans les sociétés islamiques. Au non de la tradition on peut refuser l'évolution et quand on y rajoute la religion ......!!!!!!!! Traditionnellement, la femme est "faite" pour rester à l'intérieur et l'homme à l'extérieur mais qu'en est-il à l'époque actuelle ? Les femmes travaillent et vivent tout autant que les hommes à l'extérieur. Il y a même des équipes de foot féminines. L'équipe de France a d'ailleurs très bien fait parler d'elle ces derniers temps. Nous voyons souvent des femmes au volant de poids lourds, travailler en maçonnerie, gendarmes et même gardes républicains à cheval (milieu que je connais parfaitement bien) !!!!!! je vous assure que rien n'était fait pour que les femmes intègrent la Garde Républicaine et pourtant elles y sont arrivées et occupent parfois des postes de commandement. Aurait-on penser au 16ième siècle qu'une femme serait médecin ou qu'elle dirigerait des groupes uniquement masculins ? La femme sait s'adapter à tout donc les sociétés initiatiques peuvent et doivent s'adapter à la femme.
Revenir en haut Aller en bas
lucien



Nombre de messages : 150
Age : 67
Localisation : marbais
Date d'inscription : 11/06/2011

MessageSujet: Re: franc-maçonnerie traditionnelle et initiation féminine   Jeu 28 Juil - 18:32

TCSS et TCFF
TC Claudie,

Eh bien moi, c’est le peu qui reste de la Tradition (ici ou ailleurs) qui me rassure sur l’humanité en général et celle de l’homme en particulier, car c'est le seul point de vue qui ne s'oppose à rien, étant au-delà de l'opposition.

l'oppositon est ce qui engendre colère, envie, division, .... Mais de là, grâce à l'initiation effective on peut atteindre la position des complémentarités et notamment dans les relations hommes-femmes dont les formes sont établies selon les époques.

Par contre ce qui m’inquiète c’est le courant duel dont les deux pôles sont à effets cumulatifs qui m’inquiète, soit le traditionalisme sous toutes ses formes et le courant moderne de laïcisation de la société (dont les valeurs sont celles reprises à la Tradition mais avec adaptation particulière soit réduction au psychisme humain pour ne pas dire à son subconscient) — d’après ce que tu dis, tu serais portée « librement » par le deuxième pôle.

Mais les choses sont ainsi et cela ne m’empêche pas de dormir, ni de méditer tous les jours avec la compassion requise et de travailler au bien de l'Homme.

D’autre part, il n’est pas tout à fait vrai que la femme était « faite » pour rester à l’intérieur, c’est un peu court comme constat. Ce n’est pas la spiritualité (vraie) qui est responsable de certaines tendances, disons pour faire court, machiste et féministe, mais ce que les hommes (masc et fém) en font, mieux n’en font pas. Ce qui corrompt c’est de façon général l’avoir ( pouvoir, argent, idéologies, idolâtrie …), c’est ce qui est appelé symboliquement la chute (qui se fait vers le quantitatif), l’éloignement des humains (masc et fém) de leur « être ».

Autrefois, et il n'y a pas si longtemps, la vie en société avait comme référent la famille vue comme un homme, une femme et des enfants, unité stable de la société. Cela avait une incidence dans l'organisation même de la FM (tu peux lire le livre des anciens téléchargeable en anglais et français: l'Ahiman rezon).
Actuellement, la société évolue sur l'individualisme (tant des individus singuliers que des individus comme les lobbies économiques qui contrôle à fond notre vie, ....)

Mais à notre époque, tout cela a bien changé, et je ne sais pas si c'est mieux qu'avant.

Et je ne ferai que citer sans plus, la référence au communisme (Staline, Khmers rouges), à Hitler, Mussolini, Franco et autres personnages du même genre, à notre époque encore (Afrique, Asie, Amérique du Sud, …) et là la religion à peu à voir (si ce n’est prise parfois comme bouclier comme dans le God ist mit Uns)

Aurait-on à ce même siècle, penser que l’on irait sur la lune, que l’industrie aurait pris un tel essort, ou simplement à l'enseignement obligatoire, le même pour tous ….

Le problème de la femme est lié à celui de l’homme, et ces problèmes à la société, etc.
Ce dont je suis certain, c’est que tout cela trouvera sa solution, nécessairement, avec l’humanité entière au plan humain.

Je comprends bien ta position mais je pense, Tradition ou pas, qu’il faut voir cela de façon plus globale …
Je te souhaite beaucoup de « bonne volonté » dans tes engagements

Avec un peu d'humour, sait-tu que ce qui se passe à notre époque est prévu par cette même Tradition. (et il ne s'agit pas de voyance ou fadaise du genre)

Très amicalement, respectueusement et fraternellement
Lucien

TAF
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: franc-maçonnerie traditionnelle et initiation féminine   Ven 29 Juil - 11:57

Mes TTCCFF

J'apprécie ta réponse,Lucien, elle me fait du bien car, loin est de moi l'idée de refuser ou de m'opposer aux traditions. Bien au contraire, nous en avons besoin car elles sont le ciment de nos fonctionnements et de notre société.
Je dois passer à vos yeux comme une féministe acharnée alors que ce n'est pas du tout le cas !!!! Evil or Very Mad
Je ne sais pas si j'aurais eu la même réaction quelques mois auparavant. Il se trouve que je travaille en ce moment sur la condition de la femme dans l'Islam. Lectures, conférences, reportages nourrissent ma réflexion, m'éclairent mais aussi me perturbent. Je tente de faire la part de la religion et celle de la tradition dans la façon de vivre des femmes musulmanes.
Aujourd'hui, j'ai envie de dire : "préservons nos traditions et transmettons les" mais en même temps "luttons contre les traditions ". N'oublions pas que ce sont les hommes qui sont à l'origine des traditions dans la plupart des sociétés, les hommes qui sont à l'origine des écrits .... pas les femmes. No


Revenir en haut Aller en bas
Jean Serlun

avatar

Nombre de messages : 424
Age : 61
Localisation : Tours
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: franc-maçonnerie traditionnelle et initiation féminine   Ven 29 Juil - 13:18

Chère Claudie,

Je te propose de compléter ton propos en y ajoutant ce qui suit :

Il faut s'efforcer de maintenir les traditions que l'on reconnaît comme inspirées par la transmission de la Loi Sacrée mais il faut aussi lutter contre les coûtumes qui ne sont souvent que la sacralisation des mauvaises habitudes des Hommes (et parmi eux, tout particulièrement des mâles).

Il me vient un exemple à l'esprit : L'excision n'est qu'une mauvaise coûtume et en aucun cas une tradition régulière digne d'être respectée et maintenue alors que la circoncision est une tradition symbolique fondamentale qui mérite tout le respect.

Frat:.

Jean Serlun
Revenir en haut Aller en bas
Jean Serlun

avatar

Nombre de messages : 424
Age : 61
Localisation : Tours
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: franc-maçonnerie traditionnelle et initiation féminine   Ven 29 Juil - 17:12

Pour faire suite au texte de Claudie, je viens de relire le texte de Guénon sur "coutume et tradition", chapitre 4 de son ouvrage intitulé Initiation et Réalisation spirituelle.

Son résumé est accessible sur ce forum dans la partie consacrée aux livres qui ont été lus par les uns et les autres.

Frat:.

Jean Serlun
Revenir en haut Aller en bas
lucien



Nombre de messages : 150
Age : 67
Localisation : marbais
Date d'inscription : 11/06/2011

MessageSujet: Re: franc-maçonnerie traditionnelle et initiation féminine   Ven 29 Juil - 18:18

TCSS &FF
TC Claudie

Je me réjouis d’avoir pu t’apporter un peu de bien.
Mais je tiens quand même à préciser le sens que j’entends donner au mot « traditions ». Il y a la Tradition ou Sanatana Dharma ou le Volume de la Loi Sacrée, ce qui est le Centre, le Cœur de toute initiation dite traditionnelle, « orthodoxe » si j’ose dire, et de toutes formes traditionnelles qui en dérivent ; ou dit autrement, une Tradition particulière n’est qu’une forme exprimant à sa façon la Tradition éternelle (en réalité inexprimable en soi)

Puis il y a ce qu’on appelle les traditions qui ne sont que coutumes, habitudes parfois liées à une forme traditionnelle, mais plus souvent créées de toutes pièces par les hommes (ex : la tradition de se réunir tous les ans pour manger des escargots, les resto du cœur, ….), allant parfois jusqu’à imiter une vraie forme traditionnelle (comme la grande loge blanche de Blavatsky et cie.)

Maintenant, dans chaque forme traditionnelle même effective, l’on ne peut empêcher des dérives liées à l’usure du temps, à l’éloignement des humains de leur centre, … cela est vrai à peu près pour tout dynamisme (naissance, développement, mort)...

C’est un sujet complexe.
« La bonne volonté » (au sens spirituelle) est la seule garantie de faire au mieux de ce que l’on est et d’apporter un peu de compassion dans le monde.

En tout cas, je te soutiens dans ton travail tout en t’invitant à distinguer « la femme dans l’Islam » d’avec « les femmes dans telle ou telle société islamique », et ce n’est pas facile du tout.... cela étant, je peux comprendre le "sentiment d'indignation" que tu peux ressentir face à certaines situations ...
Il est difficile de « rectifier », d’appliquer le VITRIOL.

Fraternellement
Lucien
TAF
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: franc-maçonnerie traditionnelle et initiation féminine   

Revenir en haut Aller en bas
 
franc-maçonnerie traditionnelle et initiation féminine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'hypnose Traditionnelle et Ericksonienne
» Initiation à la vie politique Française Option B
» Vajrayana: L'initiation et la relation au Lama
» Initiation à l'option latin
» initiation à l'auto-hypnose

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chemins Initiatiques :: Le coin des discussions :: à la porte du Temple-
Sauter vers: